Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 09:41

Tentons comme on peut de se sortir d'une actualité un tantinet chargée et pas franchement légère, en évoquant comme il se doit cette étonnante découverte du professeur Peter Schikele, à savoir l'existence d'un vingt-et-unième fils de J.S. Bach.

 

On sait que Bach fut aussi prolifique en bambins qu'en cantates, et certains de ses fils, comme Carl-Philipp-Emmanuel (C.P.E. Bach) sont d'ailleurs restés à la postérité pour avoir été des compositeurs fort honnêtes, sans jamais toutefois atteindre la dimension titanesque de leur papounet. Et voilà qu'il semble donc, d'après les découvertes de l'éminent professeur Schickele, qu'un marmot oublié ait, lui aussi, composé de la musique, musique dont le père Bach voulut éradiquer l'existence - par honte, semble-t-il (déjà pour la musique de C.P.E., il disait que "c'est du bleu de Prusse, ça se décolore" - voyez le genre).

 

Ce fils caché, c'est donc P.D.Q Bach (5 mai 1805 à Baden-Baden-Baden, 31 mars 1742 à Leipzig), dont la production n'est pourtant pas négligeable, puisqu'elle comporte un Pervertimento pour Cornemuses, Bicyclettes et Ballons, le fameux Last Tango in Bayreuth, une Missa Hilarious, la cantate Iphigénie à Brooklyn, ou encore l'opéra l'Enlèvement de Figaro. Les enregistrements et vidéos correctes de sa musique sont hélas assez rares, il semblerait que les interprètes modernes snobent ouvertement un compositeur pourtant non négligeable, et qui plus est un des fils de Bach, merde, quoi.

Seul, apparemment, Itzhak Perlman s'est attaché à faire connaître l'œuvre de P.D.Q Bach, comme par exemple dans cette exécution du Konzertschitcke pour deux violons et orchestre, avec le professeur Schickele en personne :

 

  

 

P.D.Q Bach allait même jusqu'à écrire personnellement les textes de ces cantates et opéras ; voici par exemple le fameux Air du singe, tiré de son opéra Hansel and Gretel and Ted and Alice :

 

Et expecto resurrecreation;

Et in unum Dominos and checkers;
Qui tollis peccata mundi morning.

Mea culpa kyrie elei-
Sonny Tufts et Allah in Pompeii;
Donna nobis pacem cum what mei;
Agnus and her sister Doris Dei;
Lord, have mercy on my solo.

Et in terra chicken pox romana;
Sic sic transit gloria mañana;
Sanctus estes Kefauviridiana
In flagrante delicto Svetlana;
Lord, have mercy on my solo.

Credo in, at most, unum deum;
Caveat nabisco mausoleum;
Coitus interruptus bonus meum;
Kimo sabe watchum what you sayum;
Lord, have mercy on my soul so low

 

Et, pour élargir cette rapide incursion dans l'univers musical si fascinant de ce rejeton Bach, voici l'étonnante Eine Kleine Nichtmusik. Je vous propose également d'écouter ici (l'intégration par html a été désactivée sur cette vidéo, je ne peux donc pas la publier ici) le final de l'Enlèvement de Figaro (features : Papageno et Mamageno, Donald Giovanni, Schleporello and Co - oui, quelques connaissances et références musicales sont certes nécessaires pour pleinement goûter toute la saveur de cette musique particulière et novatrice).

 

  

 

Écoutons enfin le professeur Schickele en personne parler de sa découverte (en anglais), au son du seul duo pour Violon et Tuba jamais écrit :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

omnitech support 07/10/2014 13:47

Yes that is the saddest part because valid video recordings or music are very rare to find and there are a lot of imposters in the business. It’s pretty hard to distinguish the original one from the fake one.

sittelle 26/05/2011 15:41



J'avais mis  un lien dans un article sur le blog, mais les gens ont pris le fils caché au premier degré...   Et pour fêter son anniversaire, justement... qu'est-ce qu'on pourrait bien faire ? là, ce serait du 20° degré !!!   Bien besoin de musique(s), rêves et surréalisme
dans cette époque porc-épic;  et, j'en voudrais bien encore, de ce genre d'article ...



nadia-vraie 08/05/2011 23:06



J,ai écouté tes vidéos mais pas à la longuer et je suis allée sur tes liens.C,est inconcevable de cacher ce 21ième enfant?Pourquoi?Il est vrai que dans ces temps-là même pas si loin encore,on se
cachait de bien des naissances...


le deuxième vidéo soit: Eine Kleine Nichtmusik. a été composé par PDK Bach,je pensais que c'était par
JS bach.


Bonne journée Sittelle.



Djac Baweur 25/03/2011 23:52



>sittelle : pour la liste des œuvres cachées, on pourrait organiser un concours !


Bon, j'ai pas tout listé, ni tout reconnu, mais il y a des airs d'opéra de Mozart (notamment l'air de Papageno), du quintette avec clarinette et de la 41e symphonie du même, du Brahms (thème des
symphonies), du Chostakovitch je crois bien, concerto de piano n°1 de Liszt, 7e et 5esymphonie du Beethoven, la 9e de Dvorak, Casse-Noisette de Tchaikovsky, etc...


 


Pour l'anniversaire, c'est mal barré, il est né après être mort ! :o)


 


>Papageno : et comment va Mamageno ? :o)


 


>phc : merci !



phc 25/03/2011 09:14



Bonjour à tous les blogueurs de ce site et à Djac ! Je suis un ami de Papageno et j'ai découvert ce blog grâce à lui ; je ne le regrette pas, c'est génial !


PDQ Bach... j'en ai déjà entendu parler de ce gars.  A Courchevel l'année dernière Jean-Marie Cottet et Judy Chin avaient joué la Sonate Innamorata qui est écrite de sorte à ce
que les mouvements des 2 pianistes, en 4 mains, n'empêchent pas quelques rapprochements... cette sonate aurait été commandé par Casanova selon les historiens .



Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)