Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 14:37

Si en matière de Rugby, les anglais sont parfaitement détestables et méritent de perdre, comme chacun sait, en musique ils ont plutôt l'art de pas mal se débrouiller.

Pas seulement parce qu'ils nous ont pondu les Beatles, mais parce qu'ils ont plus ou moins inventé la musique de chambre via leur attachement au consorts de violes, ou encore parce qu'ils savent mieux que personne à ma connaissance donner à la musique dite "classique" une image simple et décontractée, et il me semble plutôt débarrassée de la lourdeur élitiste à la française.

 

Le London Symphony Orchestra (autrement dit LSO) est très certainement l'orchestre le plus célèbre au monde et de loin. En effet, rendez-vous compte qu'à chaque fois que vous entendez ceci :

 

 

Hé bien vous être en train d'écouter le LSO.

Ce qui fait que si vous allez Salle Pleyel écouter le LSO en concert, qui vient plusieurs fois par ans, hé bien vous pourrez peut-être saluer le trompettiste le plus célèbre de tous les temps, et qui, à vous autres fan de Star Wars, vous aura procuré ces frissons dans le dos à chaque démarrage du générique (en fait, c'est pas tout à fait vrai, Maurice Murphy, salué par John Williams lui-même, s'est mis à la retraite en 2007 - mais ses copains sont toujours là), un peu ces mêmes frissons que procure le son du couvercle de Nutella qui se dévisse autour d'un pot neuf. Si vous n'êtes pas fan de Star Wars, peut-être l'êtes vous d'Harry Potter, d'E.T., de Superman, d'Indiana Jones...

 

Quand ils n'enregistrent pas de musique de films ou qu'ils ne jouent pas en concert à travers le monde, les gars et les filles du LSO apparaissent également sur la chaîne youtube du LSO, dans laquelle on tombe tout ébaubi sur des séances d'analyse à la Jean-François Zygel, à l'atmosphère cependant nettement moins virevoltante et excitée - mais so british, à écouter une cup of tea à la main, tout habillé de tweed, un jour de pluie en automne (ça tombe bien).

Vous noterez néanmoins une utilisation technologique de pointe à faire pâlir les meilleurs Powerpoint, car l'anglais sait à merveille allier modernité et tradition :

 

 

Bon, évidemment, vous me direz, forcément, c'est tout en anglais. Pour ceux qui aurait séché leurs cours de première langue, c'est un peu hard - et j'en fais partie. Mais tout de même, dès l'instant où le quatuor cobaye se met à jouer, et par la grâce des jolies cinématiques toutes en couleur, je pense que ça se laisse suivre.

Il nous est alors permis de découvrir cet étonnant quatuor de Haydn dit "la plaisanterie", qui fonctionne à merveille en concert : à la fin de l'œuvre, l'assistance reste toujours comme deux ronds de flan à ne pas savoir si il faut applaudir ou pas ; et à peine se décide-t-elle à enfin frapper des mains que, paf, ha non, c'est pas encore là, désolééééé...

Pied de nez de Haydn, ou blague de geek, vous me direz - mais aussi démonstration de la force du style classique, qui sait à ce point générer des attentes musicales qui semblent évidentes à l'écoute, et qui pourtant sont l'œuvre d'un système aux ressorts très subtils.

 

Dans un tout autre genre, voilà ce que savent faire les anglais dans une droite ligne monty-pythonesque pour présenter au grand public la force de l'orchestre symphonique et l'imaginaire que suscite la musique. Et, là, vraiment, je crois que seuls, au monde (1), les anglais sont capables de faire CECI (ne ratez pas les bassons jouant les Bee Gees, ou le Cygne de Saint-Saëns joué aux cloches à vache) :

 

 

(1) Ça se passe au Royal Albert Hall - imaginez deux secondes la même chose Salle Pleyel... non, en fait, justement, ça s'imagine pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eleawyka 26/12/2010 17:48



Il manque aussi les King's singers ! =)


http://www.youtube.com/watch?v=JXhAz0DOpMU



It 16/11/2010 21:09



"(mais alors euh, il a fait des sketchs le monsieur ?)"


Pleinplein, et plus que ça. Des sketches et des chansons idiotes, a eu son propre show, a fait le pitre dans quelques films et séries (comme l'incontournable "spaced" et le très sympa "black
books"). Et bref, c'est un tout grand tout malade. Il faut fouiller un peu youtube pour mesurer ça.


http://www.youtube.com/watch?v=GOM54nOhpBM 


http://www.youtube.com/watch?v=pBsCSRHmflk


etc...



Gamacé 16/11/2010 16:38



Et effectivement la chef me laisse perplexe... C'est l'habituelle ?



Gamacé 16/11/2010 16:36



Merci beaucoup pour la découverte !! Guillaume Tell version cockney je suis encore pliée de rire ! :D


Et alors pour moi l'accent anglais multiplie le plaisir :o)


J'y retourne (mais alors euh, il a fait des sketchs le monsieur ?)



klari 29/10/2010 15:38



Malheureusement, M. Murphy est décédé récemment ( http://www.bbc.co.uk/news/entertainment-arts-11650755 )



Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)