Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 15:05
    Paris est quand même une drôle de ville.

    Avec un nombre de monuments au mètre carré totalement indécent. Vous marchez innocemment, et paf, vous tombez sur une bâtisse incroyable, chaque moulure est ouvragée, chaque fenêtre décorée, la porte est monumentale ; alors, innocemment, vous questionnez :
    «Mais quel est ce château somptueux, cette demeure d'un ancien seigneur, suis-je tombé sur une partie du Louvre, serait-ce le palais éternel des anciens rois de France ?
    - Ha non, ça c'est juste la médiathèque du quartier, pour le Louvre vous prenez la première à droite puis la deuxième à gauche vous traversez la place vous tournez à droite jusqu'au boulevard puis faut prendre la 2 puis faut prendre la 13 puis faut prendre la 1 jusqu'à Palais Royal, c'est tout simple, vous êtes à côté.
    - Ha... »

    Paris, c'est une ville avec plein de noms de station de métro rigolos : Dupleix, Picpus, Vavin, Abbesses, Tolbiac, Quai de la Rapée, Filles du calvaire, St-Placide, Ledru-Rollin, Marcadet-Poissoniers, Auber (oui Auber ça me fait bien rigoler parce que c'est un compositeur tout pourri)...

    À Paris, dans une rue miteuse les maisons ont deux étages avec des façades toute pauvres et des volets qui font la gueule, et hop vous prenez la première à droite et là vous voilà écrasé d'immeubles de dix étages tout en moulures ouvragées. Ou alors, pouf, un grand jardin avec de grands arbres. Ou alors, bim, une cathédrale. Ou alors, paf, le Louvre. Sans transition. C'est Paris.

    À Paris, il y a «les gens». Une sorte d'entité informe et mouvante, partout, partout, sans arrêt, sans arrêt. D'un côté, c'est angoissant, cette foule grouillante en continu. De l'autre, c'est rassurant, on y est soi, tranquillement anonyme.
   
    Dans Paris, vous vous dites que chaque rue a vécu l'Histoire de France de très près.


    Vous connaissez la différence entre une jeune pucelle et Paris ?
    Haaaaa, Paris sera toujours Paris...


(Mini-promenade dans le quartier St Germain) :



































    En bonus, la rue de Rivoli :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Djac Baweur 13/03/2007 20:06

Bon, évidemment, il s'agit de considérer Paris hors de la vie quotidienne, bien entendu, qui c'est vrai, est assez lourde et agitée (majorette, je suis banlieusard... Bon, proche banlieue, j'avoue, mais quand même, quand un train pour St LAzare est supprimé, fait ch... ;o) ) . Mais dès qu'on prend du recul, en tant que ville, voilà, Paris c'est tout ce que vous racontez, un conglomérat de quartiers si différents et avec un vécu riche et varié.
C'est ce qui est fascinant : l'impression que toute une vie ne suffirait pas à englober toutes les facettes de la ville !

>Br\\\1 : c'est vrai que Toulouse c'est joli, je ne connais que trop peu ; mais ce qui est vrai, c'est que le Tarn et la Haute-Garonne sont les plus merveilleux départements de France(c'est beau,n y'a du Soleil, et on mange bien : que demander de plus ?) ! :o)))

Niavlys 13/03/2007 19:51

Ah, Paris... J'adore cette ville. Et j'y vais très peu souvent, malheureusement.

arpenteur 13/03/2007 16:51

J'aime Paris, je l'avoue...J'aime son atmosphère, ses ruelles infinies où c'est toujours un plaisir de se perdre...Merci pour cette belle description, tu as vu le Paris que je vois, les quelques fois que j'y viens chaque année... jouer le citadin

Br\\\'1 13/03/2007 13:20

Ah moi Paris c'est uniquement quelques jours de temps en temps pour un peu de tourisme et quelques sorties. Même Toulouse j'ai fui alors que c'est rhââchement super, c'est pour dire! J'aime la forêt au bout de mon chemin de terre, le jardin immense contemplé en prenant mes repas, le ciel criblé d'étoiles de quand je rentre la nuit, et l'entr'aperçu du sommet des Pyrénnées là-bas au loin.
Et Paris, oui bien sûr c'est fantastique, mais au quotidien je le laisse aux parisiens!

majorette 13/03/2007 13:16

En lisant cet article, ma première réaction a été "mouais, on voit bien qu'il n'est pas banlieusard...". Car c'est le premier réflexe qui me vient encore, 5 ans après avoir déménagé de la région parisienne. Le stress omnipresent dans cette ville est encore trop ancré dans ma mémoire, ainsi que les problèmes de transports en commun.
Mais en lisant plus attentivement le post et les commentaires, vous m'avez tous remémoré les coins chouettes que j'aimaient: le jardin des plantes, qui était ma bulle d'oxygène quand je n'en pouvais plus de Jussieu; la grande mosquée de Paris, ou plutôt son thé à la menthe et ses patisseries (slurp!); Saint Germain des Pré; les rues autour du panthéon; le petit bout de jardin sur l'île Saint-Louis (ou l'île de la cité, je ne sais jamais laquelle c'est...)

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)