Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 15:27
    Allez, pour vous mettre la patate dès lundi, voici donc le cinquième et dernier (oui, hélas, je sais) mouvement du Vol des Oiseaux.

    Dès lors, deux choix s'offrent à vous :
    - soit, brûlant d'impatience incontrôlable, vous vous précipitez sur le «player» ci-dessous pour vous abreuver de nectar sonore afin d'étancher votre soif sans attendre ;
    - soit, un tantinet joueur, vous préférez opter pour le plaisir de la surprise différée, et vous ré-écoutez la totalité des autres mouvements avant de découvrir au sommet de la trajectoire de l'œuvre ce tentant inédit, et ce en débutant par le premier mouvement.

    Et n'oubliez pas de faire fonctionner la partie droite de votre encéphalle ! L'entraînement continue, on ne relâche pas l'effort !


 
  Tristan D. - alto 1, Djac B. - alto 2 (enrgt : Mélie F.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Djac Baweur 05/03/2007 23:44

>rififi : bien joué ! tu décris très bien le projet que j'avais en tête en composant le morceau ! ;o)
Peu importe de pas avoir de vraies images, ou d'histoire : ça peut être un support à l'écoute, mais les sons peuvent aussi parler en eux-mêmes de manière abstraite, et je crois que c'est là que c'est le plus beau (comme quand j'écoute La Mer de Debussy, il n'y a que du son merveilleux...).

>marionette : ben non t'es pas une patate, c'est juste que ça se cultive, ça s'accumule, ça vient au fur et à mesure des découvertes, c'est tout.
On commence pas comme ça, boum, en sachant tout. Même Mozart, tout doué qu'il est, sorti de l'imitation mécanique de l'enfant surdoué, il a fallu qu'il apprenne, et le métier, et le ressenti (bon plus vite que les autres pasque avec une tête spécialement bien fabriquée pour, mais quand même).

marionette 05/03/2007 15:49

je me sens patate d'être musicienne et de ne pas arriver à ressentir cette musique comme je sens du classique. Plus j'écoute, plus j'aime, mais de là à en parler plus savamment ou à essayer de décrire ce que ça m'évoque... y'a un fossé.

rififi 05/03/2007 01:22

alors pour jouer le jeu ( ! ) j'ai d'abord écouté le 5 : pour moi, c'est comme une conversation animée et joyeuse, il y a vraiment échange, avec idées qui se complètent de l'un à l'autre.Maintenant, pour ce qui est de l'écoute de l'ensemble, je ne peux pas vraiment parler d'images, mais plutôt d'impression. Et ça n'est plus tout à fait la même chose. En fait, j'avais déjà écouté les 4 premiers il y a quelques temps, et j'avais été frappée par l'alternance dynamique-énergique / calme-mélancolique à chaque mvt.Et là plus du tout ! Je trouve que tout s'enchaine de très belle manière, et l'ensemble est plutôt "poignant".C'est comme quand on raconte une histoire : au début il faut capter l'attention, c'est une présentation de ce qui va se passer, avec les personnages, les détails, l'énergie. Après, il y a l'histoire elle-même, on est calme et on est captivé, attentif ( avec le point culminant de l'action et les rebondissements du 3° mvt )... jusqu'à la fin (mvt 5) qui rappelle ce qu'on a dit le début et termine par une conclusion plutôt optimiste.j'ai pas "d'histoire" précise en tête, si ce n'est que c'est quelque chose qui émeut vraiment, et fort même. Mais ça, c'est peut-être l'état d'esprit du moment.Bref, j'aime bien  :-)

Djac Baweur 01/03/2007 01:26

>Br'1 : 1/ Merci !
2/Oui, oui, Bartok, tout à fait, je revendique ! Mais pas que : il y a du Kodaly (Mvt 1 et 5), du Chostakovitch (Mvt 2), du Stravinsky (Mvt 3), du Prokofiev (Mvt 4). Bref, c'est pas encore un langage tout à fait perso...
3/Tu va faire plaisir à arbobo et le rassurer (il croyait que c'était parce qu'il n'avait pas les oreilles "formées").
Mais la happy end fait ici parite de la trajectoire de l'œuvre, symétrique en 5 mouvements : le 1 et le 5 se répondent (même type d'harmonie et dynamique), le 2 et 4 également (caractère tranquille, rêveur, plus dans l'émotion) et le 3, central, tranche : de plus, il est lui-même symétrique (plus ou moins), avec une partie centrale qui est donc le centre de toute l'œuvre.
Donc, tu as parfaitement le droit de ressentir ce que tu ressens, mais moi j'avais parfaitement le droit de ressentir mon schéma comme cohérent !! :o)
4/Merci ! (c'est moi aussi les interprètes, enfin, la moitié, du coup je me paie double ration de compliments, c'est cool ! ;o)
5/ Bah j'ai oui les partitions...

>maya : j'essaie de faire quelque chose !

maya 28/02/2007 16:59

You have version 9,0,28,0 installed
c\\\'est bien indiqué que j\\\'ai la version9 !
m\\\'enerve a la fin ;-))))

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)