Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 10:21
    Pas super le temps ni la disponibilité pour vous concocter vos articles préférés, en ce moment.

    Non seulement mes activités musicales deviennent envahissantes en cette fin d'année, à tel point que je vais même être contraint de passer les fêtes tout seul bloqué à Paris (ouiiiiin), mais en plus juste là je me suis remis à lire (dingue).
    Donc, mon choix, hors boulot, ces jours-ci s'est réduit à : soit je lis, soit j'écris.
    Et donc, j'ai lu.

    J'en profite ainsi pour piquer son rôle à Anna, et vous exprimer tout le bien que je pense, pour euphémiser à mort, de «à l'Est d'Eden» de John Steinbeck.

    Bon, ça m'a prit du temps, non pas que je lise lentement, mais parce que je m'y suis pris par petits bouts, et non pas que ça m'ait moyennement plu, puisque au dernier mot de la dernière page, la larmichette m'est montée irrésistiblement, ce qui, me concernant moi et la littérature, est un événement à marquer d'une pierre blanche.
    Un GRAND livre. Si vous ne connaissez pas, ou que vous ne vous rappelez pas, foncez toute affaire cessante. Un livre sur l'Homme, le destin, le choix, et le pardon. Le mot souffle, vous savez, quand on dit «un grand souffle épique», ce genre de chose, et ben là c'est particulièrement adapté. Une écriture d'apparence simplissime, des phrases courtes et simples, charpentées, et qui pourtant vous happe avec une force tranquille d'autant plus marquante qu'elle semble venue de nulle part.

    Comme je suis un homme de contraste, j'ai immédiatement enchaîné avec «les zinzins d'Olive-Oued» de Terry Pratchett, et je me suis bien fendu la poire, surtout quand les animaux se mettent à parler et que le chien se plaint des problèmes existentiels qu'il doit dorénavant se coltiner («c'est dur d'avoir un cas de conscience tous les jours dans sa gamelle, on n'est pas fait pour ça» dit-il), quand le palefrenier fait un cours de marketing («Ah c'est pas un métier facile, l' t'nure de chouaux. Les gens, ils veulent pas seul'ment qu'tu tiennes leur choual, t'vois. Ils veulent vivre une hexpérience, garder un souvenir d'la t'nure de chouaux.»), quand le producteur de films fait son numéro pour embobiner (c'est la cas de le dire) les naïfs en leur mettant invariablement la main sur les épaules, et aussi quand c'est King-Kong à l'envers, où c'est la fille qui est géante et qui tient un singe dans sa main (avec des mages sur un balai volant qui lui tourne autour pour lui tirer dessus avec une arbalète), et aussi quand les mages ils vont au cinéma pour voir ce que c'est («Bon, ça nous fait trois pots modèle Patricien de grains sauteurs avec supplément de beurre, huit saucisses dans des petits pains, un gobelet géant de boisson pétillante et un sachet de raisins secs enrobés de chocolat. - Parfait, dit le président en ramassant les récipients. Euh... Vous croyez qu'il faut prendre quelque chose pour les autres ?»), et puis aussi la description de la cantine («On paye avant d'avoir mangé ? Et si c'est infect ?» Ginger hocha sombrement la tête. » C'est pour ça, justement.»), et puis aussi quand ils sont tous amassés sur le fauteuil roulant de Pounze en roulant à fond de train, et tout et tout et tout.
    Vous ne comprenez rien à ce que je raconte ?
    C'est que vous n'avez encore jamais lu de Pratchett.
    (Conseil : commencer par la huitième couleur, peut-être, pour se familiariser avec l'univers baroque qui permet par la suite tous les délires parodiques imaginables : dans le cas du bouquin dont je vous parle, c'est du doux monde du cinéma dont il s'agit...)

    Et je vais terminer cette article qui n'en est pas un, par un peu de teasing, histoire d'entretenir le suspens (et que vous me laissiez pas tomber... ouiiiiiin) :

    PROCHAINEMENT !
    Sur la Djac Baweur Attitude !!
    Un épisode exclusif des aventures de Djoni !!!
    D'autres fascinantes fantaisies de Purcell !!!!
    Un jour, (un jour...), il y aura même un article sur Brahms !!!
    Et même, bientôt, très prochainement, tadaaaaaamm....  Le premier jeu de rôle sur un blog !!!

    Mais là, en attendant, heuuu... faudra juste patienter un tout pitit peu.
    Le devoir m'appelle.
    En attendant, les commentaires sont à tout à vous...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cactus aime Anna aussi 13/12/2006 19:16

Sinon "Tortilla flat " se situe à au moins 100 étages plus hooooolà là  , non ?
( laissez votre colère sous ses raisins , à juste raison ? )

cactus aime Anna aussi 13/12/2006 19:14

au lu du titre ce serait plutôt Rocco et ses frères , non ?
 

rififi 13/12/2006 14:40

bon, si je le dis pas j'y penserai encore ce soir, donc : arbarrybo c'est beau la vie, pas facile d'accrocher à de la porcelaine... voilà, c'est  fait je referme la porte sans bruit, faut pas déranger l'altiste en sa fosse, je sors et je passe à autre chose. tiens, il fait beau...

arbobo 12/12/2006 15:40

hugo, c'est justement ça le truc, steinbeck jusqu'ici j'ai pas accroché. je réessaierai peut-être un jour.

Hugo 12/12/2006 14:27

arbobo : "Des souris et des hommes", mais il est génial ce livre ! Moi, perso, j'ai une préférence pour "Les raisins de la colère" qui est vraiment un de mes bouquins préférés. Je suis moins fan d' "A l'est  d'Eden", mais je l'ai lu il y a très longtemps. Enfin j'adore Steinbeck ! 

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)