Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 17:47
    (Note aux éventuels nouveaux lecteurs : pour comprendre quelque chose à ce qui suit, il est recommandé de lire les épisodes précédents).


    Bon.

    À ce stade, il faudrait commencer à faire des résumés des épisodes précédents, parce que ça devient un tantinet touffu, cette histoire-là.
    Bon.
    OK.
    Donc.
    Donc, c'est Djoni, hein, il est baroudeur, et puis il a un vaisseau, qui est nul d'ailleurs, comme vaisseau, et en fait Klinty il est monté à bord, parce qu'en fait c'est à cause de Djobha (dit le Hutin), mais Hildegonde ça lui dit rien qui vaille, et comme ils étaient poursuivis ils se sont mis en hyperespace grâce à l'accélérateur à posinotron, que Djoni il croyait pas qu'il y en avait un, ha oui parce qu'Hildegonde c'est sa sœur en fait, sinon on comprend pas, et alors Zorg lui il veut trouver les rebelles, comme l'Empereur il s'en fout, d'ailleurs Klinty il est trop bizarre il a un animal étrange avec lui, et l'Empereur en fait il est super intéressé par sa nièce, et le ministre de la diplomatie du coup il doit aller sur Kline Town à cause des plans machiavéliques de Zorg, ha oui et c'était sa nièce à lui en fait, sinon on comprend pas, alors du coup en fait maintenant ils sont perdus sauf Cheequetabah qui est content, à cause du fait qu'il y a des vaisseaux qui approchent, et vous auriez pas du Nurofen s'il vous plaît ?

Épisode sisque

    La Princesse Lycra fulminait.
    «Diantre de zut de bordel de saperlipopette, disait-elle à qui voulait l'entendre, il nous a tous roulés dans la farine !!»

    Quand la Princesse était dans ces états-là, on n'entendait rien d'autre que sa voix claire et pure qui cisaillait très précisément le silence.
    En fait, même quand la Princesse ne disait rien, on n'entendait pas beaucoup de bruit autour d'elle, vu que d'une part, il fallait bien reconnaître que la rebellion était plutôt composé de membres mâles, et que d'autre part, et ceci expliquant en majeure partie cela, la Princesse Lycra leur faisait ce genre d'effet qui met en branle ce type de processus neural binaire et exclusif : soit j'effectue une action, soit je regarde, le passage de l'un à l'autre mettant toujours quelques secondes floues à s'effectuer.
    La Princesse Lycra était comme une Ève originelle directement sortie de l'onde pure, à la crinière noire éclatante et aux formes superbement arrogantes, auréolée de toute cette puissance féminine qui rendait n'importe quel cerveau de mâle aux préférences alter-sexualistes à l'état d'éponge inerte, et alignait instantanément tout organe viril (même fatigué) sur un axe centre de la Terre - Alpha du Centaure.
    La Princesse Lycra était pulpeuse comme... comme... comme la Princesse Lycra.
    Puant la sueur et pas épilée, ça lui donnait pourtant un je-ne-sais-quoi d'animal qui était loin de faire retomber les enthousiasmes.
    Des cernes comme des valises lui donnaient quand même un air touchant et fragile.
    Le moindre bouton sur sa peau devenait attendrissant.
    Même de l'eczéma sur elle avait du charme.
    Même en pull-over informe elle constituait un attentat à la pudeur.
    Or, à ce moment, elle sentait un doux parfum de mimosa, avait la peau unie, lisse et satinée, arborait un teint de pêche sur des pommettes resplendissantes, et portait en toute naïveté une tunique moulante.
    Trop moulante.
    Beaucoup trop moulante.
    Et elle fulminait.
    Ses collaborateurs, eux, n'en pouvaient plus.

    Parce qu'en plus, la Princesse, il faut bien le dire, c'était une chieuse de première classe. Se mettre en travers de sa route était une erreur qu'on ne se risquait pas à commettre une deuxième fois.
    «Mais enfin, disait Hutch, un des meilleurs pilotes des rebelles, vous ne pouvez pas savoir, il a sûrement de bonnes raison !
    - Mais oui, disait Stravisky(1), son fidèle coéquipier, rien n'indique qu'il n'ait tout simplement obéi à des règles d'élémentaire prudence !
    - Élémentaire prudence !!! s'exclamait la Princesse, hé bien justement, c'est bien ça le truc, l'élémentaire prudence, et l'élémentaire prudence, ça me dit qu'un type qui nous fausse compagnie en volant notre seul transmuteur grognon de Bluxte est fortement suspect, figurez-vous !!»
    Chieuse, hein, ça, je vous l'avais bien dit.
    Waw. Quelle femme.

    Il régnait une légère tension surexcitée dans la cabine de pilotage du Sigma Fox Shippyards Coco Alpha-Class Shuttle Millenium Air Wing Falcon Omega III, due à l'affichage obstiné de cinq points lumineux sur la console radar.
    «Pitin mais où on est tombé là ! s'exclama Djoni.
    - Je n'ai aucune référence de cette configuration spatiale, affirma gentiment Ikselle.
    - Quand je vous disais que ce vaisseau est une bouse... dit Klinty, la mine fatiguée et consternée.
    - Hé ho moi j'y peux rien, hein, la mécanique a fonctionné, c'est tout ce que j'ai à dire, dit Sam, l'air innocent, montrant ses paumes de main en signe de conscience tranquille.
    - Mais merde quoi à la fin, Ikselle, pourquoi on peut pas établir la communication avec ces vaisseaux, fait chier à la fin !!! cria Hildegonde.
    - Quoi encore, j'ai dit que j'y étais pour rien ! s'indigna Sam.
    - Hein ? Quoi ? Haaa, Feshiey(2), d'accord... Mais non, je te parlais pas, Sam !
    - Bon, alors, on fait quoi, et si on partait d'ici, hein ? demanda Djoni à la cantonade, fier de son idée.
    - Le balayage de fréquences est toujours en cours...
    - wwwwwaaaaaooOOOOoouuurrggh ? (*quand est-ce qu'on mange?*)
    - Un balayage de fréquence ça prend deux secondes, sur une bécane normale, fit d'une voix fatiguée Klinty, le regard absent perdu dans le vide, après un soupir.
    - Mais meeeerde, mais dépêche-toi Ikselle, ils approchent, on sait même pas s'ils sont hostiles ou quoi !!! s'énerva Hildegonde.
    - Ouais, voilà, c'est toujours les mêmes qui se font engueuler, c'est pas juste, bougonna Sam, bras croisés.
    - Je fais ce que je peux, dit Ikselle, avec une voix légèrement plus métallique que d'habitude.
    - Hein ? Dites ? C'est une bonne idée, non, on s'en va et puis c'est tout ? Non ?
    - wwwwaaaAAAAAOOOOoooaaaauurgh ! (*non c'est parce que j'ai vraiment la dalle, moi*)
    - Allez grouiiiille ils se rapprochent !!!!
    - Moi je dis dans ces cas-là, hop, ni vu ni connu, comme ça on est tranquille, ça vous dit pas ?
    - Les sans-grades, les ouvriers, ha voilà comment on est traité !
    - Ha ben ça, j'ai voulu trouver des incapables pour passer inaperçu, je suis servi...
    - Ça vient, ça vient, je n'ai qu'un processeur...
    - Nan mais dites, franchement, c'est bête de risquer de se faire taper dessus, non, alors qu'il suffit de faire demi-tour et...
    - wwwwwaaAAAOOooouurrgggggh ! (*et merde, où c'est que vous avez foutu le Nutella !*)
    - Mais bouge tes fesses processeur de merde !!! Ils sont à portée de tir !!!!
    - Et vous, vous aimez bien la musique sérielle ?
    - Stratégiquement, le repli est parfaitement admis comme une tactique efficace, c'est reconnu...
    - Bon, j'ai déjà dit que je faisais ce que je pouvais, hein, alors vos insultes vous pouvez vous les...
    - La quoi ?
    - wwwwwaaooOOOoouurrgrrrrrgh ! (*Et voilà, qui c'est qui doit encore descendre dans la soute pour aller chercher un pot neuf... *)
    - wwwwwaaaoouUUUUuurrgh ! (*'Faites vraiment chier, les mecs!*)
    - Hé ho, tu fais ce qu'on te dis de faire et tu termines ce putain de balayage sinon je t'envoie à la casse tête de salopard de fils d'enculé!!!
    - Hoo, laissez tomber, laissez tomber...
    - Hildegonde, je te trouve un peu agressive vis à vis d'Ikselle ; en effet, nous repartirions vers d'où nous sommes venus, hé bien le problème serait...
    - OK, ça arrive, j'ai quasiment la fréquence...
    - La musique c'est riz aile ?
    - Alleeeeeeeezz !!!!!
    - wwwwwaaaaooOOOoourrgh ! (*On avait dit qu'on tournait pour aller chercher les pots, merde chacun son tour !*(3))
    - Non mais laissez tomber, vraiment, c'est pas important...
    - Ok, j'ai la fréquence.
    - Donc vous voulez vraiment pas qu'on s'en aille ?
    - Chhhhhht, mais vos gueules tous, on va savoir s'ils nous ont transmis quelque chose !!!!
    - Bon, ben Cheequetabah, je t'accompagne dans la soute, ça me dépasse tout ça.
    - Biiiip : vous avez - un - nouveau message
    - wwwwwaaaooOOoouuegh ! (*Sam t'es un pote !*)
    - Mais FERMEZ-LÀ !!!!»
    Il arrivait toujours un moment où Hildegonde prenait le dessus, c'était inéluctable.
    Tendue comme un chat qui regarde le bouchon qui remue au bout de sa corde, elle fixait le haut-parleur d'Ikselle avait une intensité qui aurait creusé le marbre.
    Sam et Cheequetabah empruntaient débonnairement les couloirs qui menaient à la soute, l'estomac sur les talons.
    Djoni sentait le sien, d'estomac, tenter le triple salto arrière.
    Klinty contemplait de manière absente la brillance des ongles de sa main droite.

    Et soudain, un cri déchira le silence, crachés dans le haut-parleur d'Ikselle et provenant des vaisseaux étrangers, devant nos héros médusés :
    « HOUTINI !!!»


    Tout à coup, au détour d'une coursive délabrée, Sam s'arrêta brusquement, l'air soucieux et pensif :
    «Hé, Cheequetabah !
    - wwauargh ? (*ouais ?*)
    - Tu... Tu connais ça, toi, la musique sérielle


(1) ©®Stravisky and Hutch, wordgame by : sev corporation
(2)Le nom de famille de Sam est : Feshiey.
Sam Feschiey.
Je sais, c'est affligeant, n'en rajoutez pas, merci.
(3)D'où l'expression, bien sûr : tourner autour du pot.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mebahel 14/11/2006 18:24

Bé dites donc, c'est le printemps qui vous travaille en avance?
;-)

jauneouaine 14/11/2006 17:42

Oh oui ! Oh oui ! un épisode rien qu'avec du sesque ! Où l'on verrait la vrai nature d'Hildegonde et tout ! Chiche ?

Djac Baweur 14/11/2006 17:34

Ha ben voilà, fallait déjà que je refourgue "zigounette", ça s'annonce bien l'épisode séveune...

sev 14/11/2006 17:26

hola tout doux... j'arrive!
ah bah oui j'ai lu, bon. hormis quelques (surtout un en fait) jeux de mot de bon aloi, je trouve que l'action manque cruellement... d'action justement! quand est-ce qu'y vont enfin se mettre sur la gueule ou forniquer dans un trou noir?... hum... pardon j'ai du confondre à cause du dernier billet d'ArbobMarley
 

Djac Baweur 14/11/2006 16:32

>Christophe : ha non ! Je me refuse à entrer dans le pipi-caca pour mes aventures de Djoni ! Enfin quoi, un minimum de classe et de bienséance, zut flûte !
Non mais enfin quand même.
Bon.
Hahem.

Alors juste zigounette alors.

>rififi : j'ai lu ton commentaire hier soir vers 00h30, hé bien j'en ris encore.

>arbobo : méfiance, ça peut marcher aussi pour la vie privée... Gnyark gnyark...

>jauneouaine : attend, y'en a qui ont pas cet insigne honneur d'être publiés en grand sur le blog, hein, donc laisse-leur magnanimement leur part de rêve...
:o)

>mebahel : la prez' sera toujours la prez'...

>sev : yes ! Bien joué !
Bon, et maintenant que t'as lu, alors ??

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)