Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 15:02
    Tentative désespérée d'être clair...
    La dernière fois, le schéma avait remporté un franc succès, donc, dans le doute, j'ai cru comprendre le truc : quand il y a un froid, fais péter le schéma.
    Mon problème, c'est qu'il faudrait que, pour éviter le tout-théorique-bourrage-de-crâne, je sois capable de vous faire écouter des extraits et de les commenter sur ce blog, car je vais vous faire une révélation ébouriffante: la musique, c'est quand même vachement auditif, à la base.
    Hélas, trois fois hélas, contrairement à ce que prétend la prez' du Djibi's fan club, ci-devant Mebahel, qui me met sur un «pied d'estal» (comprenne qui pourra) et me croit capable de l'impossible (en même temps elle est pas prez' pour rien), hé ben je sais pas vraiment comment faire, c'est assez compliqué.
    Pour commencer, il me faudrait quelque chose comme du Haydn où dégotter un thème tout simple dans lequel on entendrait bien tonique et dominante et tout ça, mais j'en ai pô.
    Puis après, faut passer en mp3, puis faudrait découper l'extrait (de moins de 30 secondes pour que j'ai le droit de le diffuser), puis l'héberger, puis le mettre en ligne...
    Donc, toutes mes excuses, mais promis, si un jour j'ai l'occasion, je vous fait un petit topo audio.

    En attendant mieux, voici le schéma pourri de la semaine, qui résume l'article précédent (wéééé) :


mode majeur (sur do)


                                                                 do
                                                        si   
                                                 la
                                       sol
                               fa
                      mi
             ré
  do


tonique---------quinte--------dominante
   [------------------------------octave----------------------------]


mode mineur : idem, avec un mi bémol, et avec la et si mobiles, c'est à dire avec possibilité d'être soit bémols, soit naturels (selon l'harmonie, ou le dessin mélodique voulu). Cela donne une couleur très différente au mode, plus sensible, souvent avec l'étiquette (facile) de «triste».


cadence parfaite (mouvement harmonique de base, constituant tout le langage tonal) :

      dominante                                                          tonique
     accord de sol --------------------------------------> accord de do
déséquilibre, tension ----------------------------------> équilibre, repos


         ré                               sol
         si                                mi
        sol                              do
accord de sol             accord de do




    Et si vous avez des questions, c'est le moment. 

[EDIT] : approfondissement et petit exemple dans les commentaires...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rififi 20/09/2006 19:30

si un jour on m'avait dit que je saurais exactement de quoi on me parle en écrivant "tilala-tilala-tilala-tiiiii, tilala-tilala-tilalaaaa" ...!!!
alors, là, il faut vraiment chapeau, parce que, oui, il faut lire à tête reposée, mais c'est très intéressant.
Bon, j'y retourne parce que j'ai pas mal de retard là, je ne peux pas m'instructionner quand je veux et c'est très frustrant !!!  Vivement le retour au boulot (enfin, au "bureau") que j'ai le temps de visiter mes blogs préférés

Axi 20/09/2006 14:13

Oui, un bon disque, ou encore mieux : aller au concert !J'ai trouvé ces fichiers MIDI sur un site perso d'un messieur qui fait un peu comme toi, mais sans le style et l'humour et tout, et sans le blog : http://perso.orange.fr/garry.holdingJe précise que je suis tombé là-dessus en googlant, je ne connais pas ce garry.

Djac Baweur 19/09/2006 19:24

>graindesel : hooo oui, tu peux trembler...
(sinon, le commentaire, oublie-le. Imprime l'article, colle-le sur la porte des toilettes, ça suffira pour l'instant.;o)
Non sérieux, vraiment, tu comprends plus ? :o(

>Anna : tu mets le doigt précisément sur la chose la plus difficile à faire, c'est à dire relier la théorie comme je l'expose, avec des sensations réelles. Par exemple, tu as appris à "ressentir" les modes mineurs et majeurs. Et tes collègues basse, si tu leur demande, tu verras peut-être qu'ils ressentent parfaitement ce que j'appelle "cadence parfaite", parce qu'ils arrêtent pas d'en chanter, en particulier aux fins des morceaux !!
C'est ce qu'il y a de compliqué dans l'apprentissage de la musique : faire la relation entre l'écrit et l'auditif, entre l'écrit et des gestes (instrumentaux), entre des concepts théoriques et des sensations musicales pures. C'est aussi ce qui fait la richesse de la pratique musicale, justement.

>Axi : bien joué, où t'as trouvé ça ? (je conseille quand même un bon disque, hein...)

>jaune ouaine : courage, t'es pas sorti de l'auberge...

graindesel 19/09/2006 18:06

Ah ben voilà, c'est malin, ça ! Je croyais avoir compris, et là, Djac nous ajoute un commentaire de derrière les fagots...et je pige plus rien !! Si, sauf un truc : le "tilala-tilala-tilala-tiiiii, tilala-tilala-tilalaaaa", promis j'avais trouvé l'air sans passer par la case "Axi" (mais merci, ça m'a permis de vérifier mon intuition). J'ai un peu peur pour la suite, soudain.
CB5 : ça, c'est encore à ma portée. Ouf.

Anna 19/09/2006 17:41

Je reconnais que je ne comprends pas grand-chose, mais je n'ai pas vraiment d'éducation musicale... Notre chef nous fait trouver les accords, mineurs et majeurs, à partir d'une note, et ça j'y arrive, c'est comme un déclic dans le cerveau et on "sait" quelle note chanter, mais l'epliquer avec des mots c'est au-delà de mes forces !

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)