Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 18:32
    C'est vrai quoi, à cause de cet être malfaisant, tout accent du Sud est repéré à cent mètres à la ronde comme marqueur irréfutable (bien qu'inconscient) d'une bonhomie paresseuse doublée d'un intellect gentiment couillon.
    Par exemple, vous imagineriez, vous, un présentateur du JT avec l'accent du Sud ? Ben non. Parce que ça fait pas sérieux.
    Ça donnerait : «peuchèreu, maintenangn, leu Libangn. Aloreu la guerreu, elleu conetinue, l'armée d'Israëleu a encoreu bomebardé des populations civileu...»

    Impossible, non ? Impensable !
    Vous me direz, pour le journal de 13 heures de J-P Pernaut sur TF1, ça pourrait passer, vu qu'à la rigueur, il n'évoque le Liban qu'en terme de marque de cèdres, comme ceux, par exemple, du jardin de Roger et Nénette à Saint-Jean de Cucugnasse dans le Poitou. Que voulez-vous, il faut bien qu'on s'informe sur nos propres populations civiles, enfin quoi. Hahem. Passons.

    Mais quant il s'agit d'aborder un sujet sérieux dans un cadre sérieux, non, pas moyen, l'accent du Sud ça le fait pas.
    Les exemples foisonnent.
    Tiens, la politique, voilà un bon exemple.
    Vous feriez confiance à un homme politique avec l'accent du Sud ? Non mais franchement ?
    «Avèqueu moi, la Franceu retrouveura son prestigeu èneternationaleu...». Un désastre.

    Prenez Charles Pasqua (C'est une image hein. L'acte copulatoire avec un tel personnage dépasse l'imagination. C'est comme, je sais pas moi, imaginer Raymond Barre exécuter un salto en patinage artistique, ou Nicolas Sarkozy loger en squat avec 10 personnes dans un deux-pièces sans électricité et un demi-paquet de nouilles à manger par jour, il en est ainsi de certaines choses que même toute la puissance d'invention et de spéculation de l'esprit humain est impuissante à se représenter).
    Bon, prenez Charles Pasqua, disais-je avant mes propres divagations verbeuses et circonvolutoires. Et bien, indéniablement, dès qu'il profère un mot, ça ne fait pas sérieux. Vous me rétorquerez, non sans raison, qu'il n'a a priori besoin d'aucun accent pour ne pas être pris au sérieux. Certes. Mais, disons que, à cause de son accent, il fait encore moins sérieux que les autres.

    L'accent du Sud, ça vous donne tout de suite un petit air insouciant, décontracté, bonasse et gentiment arriéré. Ça vous Fernandelise et vous Ugolinise illico, à peine la bouche ouverte, au premier son proféré.
    Sans accent, on peut parler macro-économie internationale, mécanique quantique, tendances sociétales, ou expressionisme allemand.
    Avec, le champ se restreint à : pastis, pétanque, bouillabaisse et pissaladière.

    Or, ça ne débarque pas du ciel, ne me dites pas que c'est un châtiment divin en représailles de l'invention diabolique du rosé, de l'infâme pratique du rugby suspectée d'homosexualité latente à cause des regroupements par trop intimes inhérents à ce sport, ou de la torture infligée aux oies rien que parce que le foie gras c'est bon. Dieu n'y est pour rien, il a autre chose à foutre, comme d'accueillir les âmes de certains enfants Libanais (mine de rien, c'est de la paperasse).
    Donc, c'est culturel, c'est imprimé dans nos cerveaux de la même manière que Nestlé = délicieux-miam-miam, Omo = lave super bien, communiste = caca, curé = pédophile, belge = débile, allemand = rangé et obéissant, musulman = terroriste, jeune de cité = racaille, politique = pourri, parti socialiste = gauche, musique classique = chiant, poésie = tapette, c'est de l'image de marque et puis c'est tout.
    Et quel est le génial marketeur, quel est le lumineux publicitaire qui a su donner à l'accent du Sud toutes ses lettres de bassesse ? Mmmh ?

    Bon, c'est pas du jeu, je vous avais aidé avec le titre.
    Oui, Marcel est coupable !
    Les Ugolin, César et autres Lili ne sont que les icônes d'une campagne systématique de dénigrement d'un accent noble, ensoleillé et glorieux !
    Il est temps d'abattre et de fouler aux pieds ces odieux symboles de la domination nordiste !
    Sus à l'envahisseur !
    Vive l'occitannie libre !
    Larguesa, convivéncia, paratge - volèm viure al país* !!!
    ...

    Non mais qu'est-ce que je déconnes, moi ? Je débloque complètement.

    Bah, allez, on lui pardonne cent fois, au Marcel, ne serait-ce que pour cette émotion toujours intacte à l'évocation de «la Gloire de mon Père», ou pour cette réplique merveilleuse dans «La femme du boulanger» :

    «Je suis pas cocu, je suis malheureux».


*Largesse, coexistence, qualité humaine - nous voulons vivre au pays. (Devise occitane - source Wikipédia)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cactus 15/09/2006 08:48

pas que Marcel pas que Marcel : l'épreuve est là en lien ( pas que des cactus au fait car JO touche à tout tout tout : je suis donc ton allié né , merci : je vais tout faire pour ne point te décevoir )
http://jocacponcetus.over-blog.com/article-3843648.html

mebahel go to couette 14/09/2006 20:04

Prez melba, steuplé.
Ou crêpe melba.
Parce que la pêche là... je crois qu'elle s'est barrée en goguette ou aux goguenots.
(mais je mets plus -de- bas depuis belle heurette)

...je vous conseile la répétition instante de "c'est la baleine qui tourne qui vireuh sur son joli petit navireuuhh... preuunez garde à votreuh doigt... car la baleine le man-ge-ra ! miom " auprès de tout petits dont la maicresse est absente et qui arrivent en sus des ceusses que je cornaque déjà, pour saisir la mollesse de la pêche le soir au fond des bois.
A ce sujet je constate que les comptines pour enfants sont de vrais morceaux pr0n.
Cf "le petit ver de terre" tiens par ex...
Ou le" p'tit lapin pleind'pwals..."
D'ailleurs, hey, ton altesse, fais moi en donc des versions alto ...


(t'as vu altesse? je respecte ton voeu: je pourris ton blog avec ferveur)

TBL. (tibili)

"Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez." loool => oui hein, yapad'quoi être fière.

Christophe 14/09/2006 19:53

d'accord pêche melba

zq3

mebahel 14/09/2006 16:55

Voui voui, je me répands en excuses les plus plates possibles, façon crêpe molle.
Mais si tu peux m'éviter ce pseudosurnom alakon merci :-)

Christophe 14/09/2006 09:28

Mebaloche : effectivement, je ne voulais pas avoir raison (et SURTOUT PAS mettre la psychologie évolutionniste comme science parfaire et totale) mais bien démontrer que le souci de Djac est naturellement motivé, et que la culture acquise (et raffinée par les soins de notre merveilleux hôte) ne saurait suffire à faire son bonheur.Mais je remarque que tu avais occulté quelque chose de très important. Et ça c'est grave doc. ;-)Bon, je vais vite mettre un post sur le nouvel article, j'en ai marre d'être toujours en retard de deux semaines et de bloguer quand quasiment tout le monde a fini.WTR (world trade rentec)

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)