Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 14:19

Petite réponse personnelle, juste pour se faire du bien, à certains puristes étroits du classique, qui trouvent que "jazzy" ça fait vulgaire(1).


Voici d'abord des extraits du Casse-noisettes, de Tchaïkovsky, pour s'échauffer :


 



Et puis en voici du "jazzy", pour la route et pour les roots :
















(1) à lire certains commentaires du billet mis en lien - billet par ailleurs irréprochable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Djac Baweur 18/02/2009 14:50

>Anna : je n'avais pas pensé ça sous ces termes linguistiques, mais j'ai le plus souvent entendu le mot jazzy sans connotation négative. Je crois que c'est le mélange des genres, supposé ou réel, qui choque certains : en quelque sorte, on voudrait une musique classique "génétiquement" pure...Note que certains son en effet capables de lire de partitions et d'en tirer autant de plaisir qu'à l'écoute, sans pour autant être des psychopates comme le Patricien ! ;o)>nimois : et commençons par écouter les tambours du Burundi, c'est là pour ça !>mixlamalice : si j'étais pas un peu maladounet, je suis sûr que j'aurai trouvé un jeu de mot imparable pour te répondre.>Papageno : et je ne vais pas te donner tort ! Sauf souvenir de Florence, peut-être.  

Papageno 14/02/2009 19:21

Dans sa version jazzyfiée, Casse-Noisettes devient presque supportable ! j'ai troujours trouvé Tchaikowsky... comment dire... un peu casse-couilly

mixlamalice 13/02/2009 04:28

Je sais pas s'il était vulgaire, mais Jazy avait une bien belle foulée quand même.pouin pouin pouin.

ni toi nimois 13/02/2009 00:04

De passage par hasard, je tombe sur le "jazzy" hi hi. Et comme le lien plus haut nous renvoit sur un débat ô combien intéressant qui nous montre que la lutte des classes vient se glisser entre les notes, je conseille à tous ceux que le "jazzy" gène d'écouter ou réécouter ce bon vieux G. Gerschwin ou ce brave leonard Berstein. C'est quand même de la musique sérieuse non ! Et ça balance !Dans le genre impro assez géniale il y a Keith Jarret à Cologne, ouh là là ! Et puis toujours de Gerschwin les interprétations géniales de Sarah Vaughan : alors là on s'incline et on se tait. 

Anna 12/02/2009 21:36

Mais c'est peut-être le "y" qui fait la différence, non ? Là où "jazz" fait noble, "jazzy" fait vulgaire. C'est juste une hypothèse linguistique - côté musique, j'ai pas les compétences. ;-)Et aussi, ton deuxième commentaire chez le poisson rêveur, quand tu as dit que tu devrais faire lire les partitions et surtout pas les jouer, m'a fait penser au Patricien d'Ankh-Morpork (dans le Disque-Monde) : c'est exactement ce qu'il fait, il lit la musique. Note bien qu'il ne me frappe pas comme le personnage le plus sympathique ou le plus équilibré du monde.

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)