Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 16:29

«Ch'fais pus cheffe, dit Ardalia.

- Quoi ? fit Lazuli.

- Quoi ? fit Messoda.

- Quoi ? fit Brendufat.

- Quoi ? fit Lelf Hifi.

- Quoi ? fit Anna.

- Qu... qu... ? fit Axi.

- Quoi ? fit Clem Quenelf.

- Quoi ? fit Majorette.

- Quoi ? fit Hair-Véé.

- Quoi ? fit Grautarin.

- Quoi ? fit Glizmurck.

- Ha vous aviez un chef ? fit Klari.

- Ben ouais, j'en ai marre de dire où c'est qu'il faut qu'on aille et tout, moi je veux faire l'aventure peinardos, marre des responsabilités qu'en plus personne m'écoute et tout, alors vous vous débrouillez, ch'fais pus cheffe.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Glizmurck.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Majorette.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Anna.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Grautarin.

- Mais com... va... fai... ? fit Axi.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Lazuli.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Clem Quenelf.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Lelf Hifi

- Mais comment qu'on va faire ? fit Brendufat.

- Mais comment qu'on va faire ? fit Messoda

- Bah parce que vous faisiez comment avant ? fit Klari.»


C'est donc la mine inquiète à propos de l'avenir que nos compagnons entreprirent leur retour vers Lyslle, après s'être assurés que, pour une raison inexpliquée, personne ne les poursuivait, suite à leur larcin.


Profitant des pauses, Clem, Lelf et Brendufat tentèrent le tout pour le tout pour rafistoler leurs copains ; cependant, Brendufat cessa bien vite ses expérimentations infirmières après que Grautarin eût hurlé comme un putois torturé suite à Dieu sait quelle manipulation - il semblait en effet que le grand et farouche guerrier ne fut pas encore réellement familiarisé avec les méthodes médicales. [+3 PV à tout le monde, sauf pour Axi qui est trop mal en point].

«Et si tu nous faisais un bon thé ! s'exclama Lelf Hifi à l'adresse d'Anna.

- Ho oui, et avec un bon plat chaud ! répondit Anna.

- Ben ouais, intervint Majorette, mais c'est que à part deux paquets de chips et du saucisson, on n'a pas grand'chose à becqueter, hein. Et pis on n'a pas de thé, ni de théière, et je parle pas de tasses. Enfin, moi, ce que j'en dis...

- Vous avez des chips ????» s'exclama Klari, le visage soudain tendu et les yeux exorbités.


Le retour vers Lyslle fut donc tristounet, d'autant que le temps était couvert et que ça crachinait exactement comme par hasard comme dans les films ça se passe pour bien qu'on comprenne l'état psychologique des personnages principaux.

Le voyage fut donc à peine égayé par deux saucissons, assortis de chips, avec des noix en dessert. Le tout sous la pluie, donc. Pas le pied, quoi.


«Et toi, tu fais quoi ? demanda Anna à Axi.

- Moi, répondit Axi en bombant le torse et en levant fièrement le menton, je fais apprenti chevalier, gente hobbit (après quoi il retomba dans les pommes).

- Ouah, cool, la classe ! Et toi, Messoda ?

- Moi, heuuu, ben chu baba-cool, t'ois, pasque t'ois, chu vachement en révolte, t'ois, c'est pas cool toute cette violence, moi j'veux dire faut dire stop, t'ois, c'est vachement révoltant au niveau du vécu, je trouve moi personnellement, t'ois. Et dis, tu crois que ça se fume les feuilles de chênes ?

- Et toi, Clem ?

- Haaaa, chaipas, j'hésite, c'est un vrai tournant professionnel qui se présente à moi, et je veux être sûre d'avoir bien pesé toutes les options qui s'offrent à moi, parce que dans la conjoncture actuelle, compte-tenu du taux d'inflation, on n'est plus sûr de rien, mais je voudrais pas sacrifier toute vie personnelle non plus, tu vois, parce que c'est aussi un équilibre, parce que tu ne peux pas être efficace dans ton job si tu n'es pas d'abord efficace dans ta tête, c'est pour ça l'équilibre de vie c'est super important pour être performant, et...»


Le retour vers Lyslle fut donc vraiment pénible.

D'autant qu'Axi ne cessait de gémir, ce qui est vraiment agaçant. Et qu'Ardalia ne cessait de ronchonner («c'est vrai quoi j'en ai rin à fout' ch'fais pus cheffe et picétout y z'ont qu'à se débrouiller non mais ho parce que moi je..., etc, etc...»). Et que Messoda ne cessait d'avoir des haut-le cœur après avoir testé la fumée de telle ou telle plante trouvée au hasard - les débuts de baba-cool sont toujours un peu difficultueux. Et que Lazuli ne cessait de faire des moulinets avec sa nouvelle épée en faisant "zzzziaaan, zzzioooon, ziiaaaan", ce qui est vite assez insupportable.


Mais enfin, au bout du compte, les murs de la ville furent en vue ; et éreintés, fourbus, ils se renseignèrent immédiatement pour trouver un prêtre qui pourrait les soigner.

«Ouais, bon, fit Anasthase Blaise Bartholomé, chef de la paroisse Tikée, moi je peux pas vous prendre tous en soin, hein, y'en a d'autres que vous à s'occuper, je suis débordé, alors je veux bien garder votre copain blessé, là, mais c'est tout !»


Ainsi fut fait, et laissant Axi aux mains du prêtre, nos héros se préparèrent à apporter le dur fruit de leur larcin à Robert Cyankangoo : Anna, Lelf Hifi, Clèm, Klari et Messoda se présentèrent à la porte de la grande propriété, laissant le reste de la troupe à l'affût prêt à bondir à proximité.

Après force clins d'œil et pouce levé, ils sonnèrent. Le majordome, impassible, ouvrit et fit :

«Ha ? C'est vous ? Tiens ! J'aurais pourtant cru que... Bon, veuillez me suivre, M.Ivory206 va vous recevoir.»


En fait, M.Indigomondéo était à table ; dans un geste généreux de grande classe, il invita nos héros à partager un café, ainsi qu'un petit carreau de chocolat. («Du chocolat ! s'exclama Klari, le visage tendu et les yeux exorbités), tandis que le majordome apportait une bourse pleine de pèzes.

«Comme convenu, le reste de la récompense : les 13000 pèzes restant sur les 15000 promis.»

D'une main que l'émotion faisait trembler, Anna récupéra la pesante bourse.

- Je suis heureux, continua Robert Carminevelsatis, d'avoir récupéré cette tapisserie. Et je ne le cache pas, je suis également heureux d'avoir roulé ce Pat Deuvihedjen ; c'est un sale type, que je n'aime pas. Vous le savez peut-être, j'ai fait fortune dans la chicorée, je suis un homme d'affaires. Mais j'ai des principes ; ce Deuvihedjen n'en a pas. C'est un partisan de Shâr-Kaûszy, et ça je ne peux pas l'admettre.

- Shâr-Kaûszy ? Mais qui c'est ? fit Klari.

- C'est un mage noir, un sorcier maléfique qui voulait asservir le Vert-Glob dans son entier. Alors qu'il avançait dans les plaines de Thûn avec ses armées de l'ombre, son avance fut stoppée par la coalition de la Rose, et alors que les principaux dirigeants de la coalition voulaient parlementer avec Shâr-Kaûszy, le chevalier Bezanssnoth, n'écoutant que son courage, l'affronta en combat singulier et le fit périr. Mais, depuis peu, la rumeur court, et ses anciens partisans se réveillent : Shâr-Kaûszy serait de retour.

- Quoi ? Mais s'il est mort ? s'exclama Lazuli.

- Allez savoir... Peut-être que son nom est simplement instrumentalisé par d'autres pour éveiller la peur... Ou peut-être, avec les pratiques de magie noire, allez savoir...

- En tout cas, nous non plus on l'aime pas ce Shâr-Kaûszy ! Beurk ! fit Clèm.

- Mmmh... Hé bien, puisque vous êtes aventuriers, que vous venez de vous attaquer à Deuvihedjen, et que par conséquent vous être déjà très probablement fichés comme ennemis de leur ordre, je peux vous faire une proposition. Je rallonge votre récompense de 5000 pèzes, et je vous livre des secrets qui vous engagent contre Shâr-Kaûszy.

- Ho oui, ho oui ! s'exclama Lelf Hifi.

- Bien. Alors, sachez que 7 prisonniers se sont récemment échappés des geôles du château de Balaidanlk. Ces prisonniers se sont évaporés dans la nature, pour éviter les recherches des sbires de Shâr-Kaûszy, ou de ceux qui se servent de son nom. Mais ils ont laissé chacun un indice sur ce qui se passe à Balaidanlk, et sur les moyens de déjouer les plans de ce qui se trame. Et j'ai, très brièvement, rencontré l'un d'eux, avant qu'il ne disparaisse. Il m'a laissé son indice, que je n'ai pu encore réussir à déchiffrer. Gontran ?

- Oui monsieur, fit le majordome.

- Allez me chercher 5000 pèzes supplémentaires, ainsi que la lettre de qui vous savez.

- Bien, monsieur.»


Quelques instants plus tard, nos amis avaient ce message entre leurs mains fébriles :


Lumière reflendira de bout en bout

IYUPSAEALSOLTEDLTUNRDOROAESTEITERPGSANAL



[Vous voici donc, au passage, en possession de 18000 pèzes, mis dans le pot commun. Bon, normalement, c'est Axi qui gère le pot commun...

Ensuite, si personne ne veut être chef à la suite d'Ardalia, ça risque d'être le bordel, je vous préviens...]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

brendufat 12/07/2008 18:43

Ce qui nous ramène à une question simple : oùkélé lafortress ? Pas trouvée sur les cartes

lelf 12/07/2008 10:06

ah, il me semblait bien que c'était Balaindanlket sinon, pas spécialement de méfiance ni d'offense, mais on ne sait jamais ce qu'il peut y avoir dans la tête d'un MJ...  ;-p

Djac Baweur 11/07/2008 21:42

>Lelf hifi : Diantre, quelle méfiance !Bon, soyons clairs : le message a été écrit par un évadé de Blaidanlk, donc il est évident que le message parle de Balaidanlk.Pour le majordome, avant que vous n'empruntiez des voies interminables de parano généralisée, je crois bien qu'il voulais juste signifier qu'il était fort surpris que vous fûssiez capables d'aller à la Forteresse, et d'en revenir vivant, avec la tapisserie, qui plus est. J'ai même l'impression qu'il aurait été déjà surpris rien qu'à la nouvelle que vous aviez été en mesure de simplement TROUVER la forteresse.N'y voyez aucune offense...

lelf 11/07/2008 12:28

oui oui, ça va, on arrive..Pfff on peut même plus étudier tranquille son livre de magie ici. Déjà que j'ai été obligée de grimper tout en haut d'un arbre pour éviter les borborygmes baveux des personnes de toute petite taille.Voilà.Bon au fait, vous êtes bien sûr que le passage du message est bien dans la tour nord de ce chateau ? Il ne serait pas dans celui de Balaidanlk plutôt ?enfin, il suffit de savoir quel chateau a une tour nordet puis aussi ça serait pas mal qu'un GGBB - au hasard - aille secouer un peu les puces du majordome pour savoir ce qu'il a voulu dire exactement par : «Ha ? C'est vous ? Tiens ! J'aurais pourtant cru que..." quand il nous a ouvert.Ça serait un agent Shâr - Kaûbile que ça ne m'étonnerait pas. D'ici-là qu'il y ait un piège dans cette fameuse tour nord (c'est lui qui a apporté le message, et ça m'étonnerait que Robert Pervenchaudi n'ait pas réussi à déchiffrer le truc. Ou alors il est lui aussi dans le coup)Bon, je vais faire un tour au marché

Djac Baweur 10/07/2008 20:55

(Heuu...On va essayer ça...)Les enfaaaaaants !Allez allez alleeeeeeez !La récréation est finiiiiiiie !Il faut revenir en classe pour décider de ce que vous faites et pour que le MJ sache quoi faire pour la suite des aventuuuuures !(l'école primaire ne serait-elle qu'un vaste jeu de rôle, au fond ? Je m'interroge...)

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)