Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 19:01

J'étais arrivé au fond du trou.


Je n'avais plus d'espérance. Toute volonté m'avait quitté.

En effet, qui étais-je, il y a encore deux jours ?

Un minable. Un intermittent fainéant qui se repaît sur le dos de la collectivité. Et à faire quoi de ses journées, je vous le demande un peu ? À gratter son crin-crin ? À gérer un blog ? À se mater des épisodes de Scrubs ?

Non mais franchement.


J'étais un raté. Un moins que rien. Qui gagne même pas assez pour impressionner les filles. Un locqdu.

Vie sentimentale désastreuse, vie professionnelle inexistante (non, n'appelez pas "gratter son crin-crin" une profession, pitié), aucune perspective, aucun avenir autre que de se trancher des rondelles de saucisson accompagné d'un Bourgogne Grand Ordinaire. Le niveau zéro d'une vie inutile.


J'étais donc à deux doigts de me suicider, en hésitant, quant à la méthode, entre l'overdose au Nutella ou le visionnage des émissions de Cauet jusqu'à ce que mort cérébrale s'ensuive (voire les deux en même temps), quand tout à coup, Il m'est apparu.


Il est venu, et Il m'a parlé. Il m'a montré du doigt, et Il m'a dit : "you can do it, Djac."

Il m'a montré la Voie. Grâce à lui, je sais que je vais enfin me prendre en main, laisser tomber la musiquette et trouver une occupation sérieuse (je compte m'inscrire à un BTS commerce, pour commencer), me taper plein de nanas avant de fonder une vraie famille avec 2,3 enfants, un Labrador et une belle bagnole, (tout en continuant à me taper plein de nanas, mais discrètement), bref m'engager sur les traces d'une vie de winner. Enfin.


Qu'Il soit remercié jusqu'à la fin des siècles.

Qui donc ?

Mais lui, enfin, Bernard, saint Bernard, mon Mentor, mon Guide, mon Chemin, le Seul, l'Unique, Bernard Tapie.




Merci, Bernard.


(PS : et si vous voulez avoir une idée de ce que signifie la lutte des classes, je vous invite à écouter ceci. Mais ATTENTION ! Pas d'utilisation prolongée sans avis médical, sous risque de nausées et tremblements des extrémités... commencer l'émission par la tranche 15h18 - 15h23 pour sauter les messages des auditeurs)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cactus aime le mot dit 22/01/2008 18:23

On a quand même du mâle à  joindre les deux bouts , non ?

Ama-L 21/01/2008 18:01

Je vois bien ce que tu veux dire, mais attention quand même à tes classifications ;-) Mermet a on ne peut plus pignon sur rue (1 heure quotidienne sur une radio publique, ça n'est pas rien). Le travail des Pinçon-Charlot est régulièrement relayé par Libé, Télérama, Les Inrockuptibles ou Le Monde diplomatique, qui vendent certes moins que Télé 7 Jours mais ne sont pas des "petits" médias. Et Capital, par exemple, avec ses défauts, est une mine d'info sur les gens qui ont du pognon...Comme quoi c'est pas tout à fait aussi simple :-p

Djac Baweur 21/01/2008 17:40

>Ama-L : hé ben ça fait plaisir, alors, parce que ceux qu'on entend ou qu'on voit dans les grands médias, ceux qui ont pignon sur rue, hein, les établis et notables, ils ont pas trop l'air d'être intéressés... Enfin, comme ça, à première vue, hein, une idée vague que je me fais... :op

Ama-L 21/01/2008 16:43

Euuuuuuuuh... À ceux que je lis, écoute, fréquente... On dira un petit paquet, alors ;-)

Djac Baweur 21/01/2008 11:19

>Ama-L : coïncidence par rapport à mon mail à moi, hélas... ;o)
Oui, ils sont passés chez Mermet, pour faire visiter Neuilly, "ghetto de riches", en effet.
À un "paquet" de journalistes, tu es sûre ?

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)