Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 00:01

Alors bon voilà.

Quand l'engrenage aura fait un énième soixantième de tour, que l'aiguille des minutes se sera positionnée sur le 12, alors le chiffre des unités du nombre indiquant l'année aura été incrémenté de un, et alors on aura poussé ce cri primal annuel : «bonne annééééée !».


D'ailleurs, je me demande toujours qui s'occupe d'officialiser et de vérifier le coup des années.

Y'a-t-il un bureau reculé au siège de l'ONU, dans lequel un type, un vieux gars à barbe blanche avec des lorgnons et plein d'horloges autour de lui, tient à jour les registres, notant scrupuleusement et officiellement l'année qu'on est et tout ? Qui a décidé, qui a voté, où est-ce noté, qu'on compte à partir de petit Jésus ?

Non, parce qu'imaginez un instant que le Tarn revendique tout d'un coup son indépendance, et affirme qu'on est en 487 après François-René Mouillard, quel recours juridique auront les puissances mondiales pour renier cette datation ? Quel document officiel notifie précisément que, oui, en effet, l'année prochaine c'est bel et bien la 2008 ? Et si je trouve, moi, personnellement, que 5683, ça fait plus classe ?


D'autant que voilà, ces histoires de dates, c'est tout à fait artificiel, hein. C'est des chiffres imposés à la Nature. Tenez, regardez ce chaton qui se balade à petits pas pincés, avec la queue en l'air et le trou de balle bien en vue, bien que gardant mystérieusement une dignité toute féline (c'est très curieux, et une grande performance, ça, chez les chats, d'arriver à montrer son trou de balle à tout le monde tout en ayant l'air mystérieux, détaché et auguste), hé bien ce chaton, il s'en fout complètement qu'on est en 2008 à partir de minuit, ça va pas l'empêcher de bâfrer son ron-ron quotidien. Tout ça, c'est rien que des trucs d'Humains qui font chier avec leur organisation rationnelle gnagnagna.

Par exemple, hein, la bataille de Gergovie, qu'est-ce que ça peu nous faire de savoir que c'était un jeudi après-midi (oui, ils s'étaient arrangés pour le jeudi, parce que mercredi, c'était pas possible, Vercingétorix devait aller voir sa mémé comme tous les mercredi, et le vendredi ça arrangeait pas César qui devait s'occuper de tout un tas de paperasses administratives - enfin, de marbrerasses, à l'époque) ?


Mais bon, c'est la tradition, c'est la tradition, hein, c'est comme ça, la tradition ça se discute pas, faut faire comme tout le monde sinon on a l'air d'un ringard, d'un pas rigolo, d'un pas cool, on te regarde en te montrant du doigt et en te jetant des épluchures de saucisson.

Donc, bon, si il faut concéder deux-trois trucs pour avoir l'air comme tout le monde pour éviter les épluchures, allons-y, hein, déjà que je passe mon réveillon tout seul grâce à l'Opéra, n'en rajoutons pas dans l'anormalité anacorèthienne.


Donc, comme traditionnellement, voici mes vœux et résolutions pour 2008 (j'espère que vous remarquez les efforts que j'ai fait pour faire une chouette intro et tout, j'aurais pu balancer les vœux comme ça, hop, mais non, j'aime le travail bien fait, merci qui ?).


Vœu n°1 :

Je vais continuer ce blog, qui n'aura de cesse de s'améliorer. Du coup, je vais pulvériser le concours de Romans, à l'issue duquel les éditions Plon vont absolument vouloir m'éditer. Mais Denoël aura déjà fait une offre meilleure ; malgré tout, c'est sur Gallimard que mon choix se portera. Le livre fera un succès immédiat et planétaire, détrônant J.K Rowling dans le top des ventes, et il y aura une vague de revival classique sans précédent, balayant rap, pop-rock et chanson. Dans les cours d'école, on s'échangera les derniers mp3 de Debussy. L'émission du samedi soir de Patrick Sébastien sera remplacée par des concerts présentés par Pierre Boulez. Et il y aura des concerts live de La Mer de Debussy au stade de France, avec écran géant et tout, et on sera même obligés d'ajouter des dates pour satisfaire l'afflux massif de spectateurs. Dans tous les pays, un ministère de la musique sera créé, doté d'un budget supérieur à celui de la Défense. Sous l'influence de la musique, les gens deviendront pacifiques, gentils, et altruistes, tous les extrémistes seront contraints d'abandonner la lutte, et en plus, les gens cesseront de consommer des produits industriels, et du coup les grands groupes financiers s'écrouleront. Et ce sera la paix dans le monde entier, pour des siècles et des siècles.

Et on dira, de génération en génération, en baissant la voix respectueusement : «c'est grâce à Djac Baweur, tout ça».


Vœu n°2 :

En attendant tous les événements du vœu numéro 1, notre Grand Timonier (que Dieu lui prête vie), j'ai nommé Nicolas Sarkozy (que Bolloré lui prête yacht) tombera sur mon blog, et voudra absolument rencontrer un être aussi exceptionnel (moins que lui, mais quand même, presque). Alors, notre Guide bien-aimé (que Dieu le fournisse en caviar et saumon toute sa vie) me recevra dans son bureau, et j'aurais cette chance, oui, cette merveilleuse chance de pouvoir me mettre à genoux devant lui, de lui baiser les pieds, de sentir sa main de Chef flatter ma nuque, et d'entendre le son de sa voix virile et chaude me congratuler. Ce sera le plus beau jour de ma vie.

(Quant à voir Carla, pas tout de suite, j'en demande pas trop à la fois, hein, il faut bien garder du rêve pour 2009).

Vœu n°3 :

Je vais me taper plein de nanas, des grandes blondes à forte poitrine.

Vœu n°4 :

Je vais composer une symphonie, toute simple. Quand je présenterai la partition à un prof, celui-ci sera tellement emballé qu'il fera des pieds et des mains pour que l'œuvre soit déchiffrée en répétition par l'orchestre de Paris. À l'issue de la séance de lecture, Christoph Echenbach et les musiciens de l'orchestre, émus et ébranlés, demanderont au directeur de l'orchestre de supprimer le programme dédié à Boulez pour jouer ma symphonie à la place. Devant le refus du directeur, les musiciens menaceront de faire grève en exigeant de me jouer ; la direction sera contrainte de céder. Après le concert et les 27 rappels de la foule en délire, Boulez lui-même, d'abord vexé et en colère d'avoir été évincé, viendra humblement me serrer la main, l'œil humide et la la mâchoire inférieure tremblante.

Rectificatif au vœu n°3 :

Après réflexion, j'accepte aussi les petites brunes à petite poitrine.

Vœu n°5 :

Je vais lire Derrida, Deleuze et Bourdieu, tout savoir de la mystique juive et de l'hindouisme, comprendre l'histoire du bouddhisme, m'intéresser à l'histoire de la Mésopotamie, lire les Essais de Montaigne, m'attaquer à l'œuvre d'André Green, finir le livre de Schoenberg.

Ha oui, et regarder les saisons 2 et 3 de Deadwood. Tiens, je sais pas pourquoi, mais je pense que je vais commencer par ça.

Rectificatif au rectificatif au vœu n°3 :

Après réflexion, j'accepte aussi les grandes brunes à moyenne poitrine.

Ou châtain, aussi.

Vœu n°6 :

Apprendre à cuisiner le poisson frais acheté au marché.

(rien à voir avec le vœu n°3, hein).

Vœu n°7 :

Que les gens que j'aime soient heureux et bien portant. Que les liens avec mes amis se confortent encore et s'approfondissent. Que les belles rencontres ne soient pas gâchées, mais fécondes.

Découvrir celle qui voudra bien de moi. Apprendre à l'accepter telle qu'elle est, savoir lui laisser sa place.



Au-delà de la tradition obligée, je vous souhaite à tous la meilleure des vies possibles, pour cette année et celles à venir. Avec plein de musique, si possible !


Et, comme de juste, pour démarrer 2008 avec la patate, un petit import concentré en vitamines C, en provenance directe de Roumanie, pays dans lequel ils arrivent à faire fumer les altos :





(Anatol Stefanet, alto - cordial remerciement à Maria)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rififi 08/01/2008 19:26

joli ! :o))

Djac Baweur 08/01/2008 18:01

>Igor : ça va, hein, on va pas en faire l'affaire du siècle ! ;o)

>rififi : bonne année à la blog-trotteuse (ha ha) ;o)

rififi 07/01/2008 14:19

si 2008 est un grand cru, apprends plutôt à faire des sashimis  ;-pet il manque le vœu n°8 ... celui de la réussite !bonne année mister Djac et tutti quality quanti  :-)

igor 07/01/2008 12:29

en fait je viens de relire ce que dit la phrase et c'esdt toi qui a raison djac.....allez a ++++

igor 07/01/2008 12:27

désolé je débute dans le métier....en tout cas quand on valide le message il y a une phrase qui dit que le sommentaire est contrôlé avant d'êtres publiébon c'est pas grave en tout cas ça m'aura permis de découivrir ton blog et ça c'est une bonne pioche....salut et bonne année

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)