Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 17:01
Salle Pleyel
mardi 27 novembre - 20h00
(concert éveil dimanche 25 à 10h45)

Adams - Chairman Dances
Ravel - concerto pour la main gauche
Brahms - symphonie n°3

Direction, Laurent Petitgirard
Piano, Jean-Frédéric Neuburger


 

Le concerto pour la main gauche s'appelle ainsi parce que le pianiste n'est censé se servir que de sa main gauche, main droite pendouillante (ce qui, en général, suscite un petit gag de la part du soliste avant de jouer).

Mais, me demanderez-vous, pourquoi donc n'utiliser que la main gauche ? Encore un de ces paris stupides, genre "t'es pas cap'" ? Et la prochaine fois, qu'avec deux doigts, ou qu'avec les pieds ?

En fait, ce concerto est dû à la commande d'un grand pianiste du début du siècle, Paul Wittgenstein, qui fut amputé du bras droit à la suite d'une blessure de guerre. Il avait demandé à Richard Strauss (Études symphoniques), à Ravel, donc, mais aussi à Prokofiev (4e concerto) et à Britten (Diversions pour piano et orchestre - que je vous ai fait entendre dans un des quizz musicaux). Le Wittgenstein, d'ailleurs, n'aima de tout cela que l'œuvre de Britten ; Prokovief il trouvait ça nul («je vous remercie pour le concerto, auquel je ne comprends rien, pas une seule note, et que je ne jouerai jamais»), Ravel très bof («si j'avais voulu jouer sans orchestre, je n'aurais jamais commandé un concerto avec orchestre !»), et Strauss ça lui plaisait pas non plus («comment pensez-vous que je puisse me faire entendre avec ma pauvre main toute seule face à un tel orchestre ?») - bref, le chieur, quoi, encore qu'avec un bras en moins, on peut comprendre que cela l'ait rendu revêche.

Pourtant, le concerto pour la main gauche de Ravel est devenu un tube, avec tout l'art de l'illusion sonore que sait distiller ce bon Maurice.


Et puis, une symphonie de Brahms, que dire... ?

Vous savez, comme quand il fait froid et il pleut dehors, que vous êtes transi, et que vous rentrez chez vous, vous mettez vos chaussons, vous vous faites une tasse de thé, et vous vous installez confortablement dans un fauteuil à côté du feu avec le chat qui vient sur les genoux...

Bref, une symphonie de Brahms, c'est chaud, c'est rond, ça ronronne, ça enveloppe, ça tient chaud, ça se rate pas, quoi !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Morloch 29/11/2007 21:34

Arf. Jr réalise que mes deux commentaires sur ce blog étaient 1) d'une tonalité qui pouvait passer pour agressive 2) bourrés de fautes d'orthographe. Alors que je le sais, je me le dis tous les jours, je ne fais jamais de fautes d'ortografe. Jamais. (zut, encore raté).Je ne suis pas non plus le fan ultime de John Adams, encore que... parmi les répétitifs américains c'est celui qui me paraît le moins pénible, peut-être parce que c'est le moins répétitif. J'aime beaucoup ses opéras (El Niño en particulier) et son concerto pour violon. Mais une des caractéristiques des répétitifs américains est qu'ils réussissent leur concerto pour violon même quand le reste de leur production tend à être pénible ( en fait là je fais une phrase lourdingue et incompréhensible pour dire que j'aime le concerto pour violon de Phil Glass alors qu'en principe, c'est décidé une fois pour toutes et tout, j'aime pas Glass).Ma remarque tombe d'autant plus à plat que je ne connais pas le concerto pour violon de Steve Reich, si ça se trouve il n'y en a pas, et que je ne connais pas non plus les Chairman Dances de John Adams.Je vais être obligé de passer en médiathèque pour ne pas perdre la face, snirf...

Djac Baweur 29/11/2007 19:20

>Morloch : "Vive les compositeurs ! %ort aux interprètes ! "
Je serais pas aussi extrémistes, parce qu'il en faut bien des interprètes, mais disons, que, bon, y'a du vrai là-dedans... ;o)

Pour Adams, j'ai dit "a priori" (et c'est pas à cause du prénom)... et j'ai bien fait de préciser "a priori" parce qu'en fait, au final, j'ai adoré joué ce Chairman dances, très bien écrit pour l'orchestre, et, certes, répétitif dans la technique mais racontant quand même une histoire variée... ;o)

Morloch 29/11/2007 17:23

c'est amusant, après s'être moqué de Wittgenstein le pianiste (frère de Wittgenstein le philosophe, ceci explique peut-être cela, faut le comprendre la pauvre, un sel bras  et EN PLUS frère de l'autre ), vous balayez Adams d'un revers de la main " vous êtes pas fan" au nom d'une confusion possible sur le prénom. Vive les compositeurs ! %ort aux interprètes ! (hihi)

Djac Baweur 16/11/2007 20:56

>Lorraine : non, ce n'est pas forcément que pour les enfants, il n'y aura pas de vigiles à l'entrée pour vérifier que tu as bien moins de dix ans... :o)
Mais, bon, le programme sera plus court, on joue pas tout, et puis tu auras droit au chef qui fait le clown (et il le fait bien, il faut le reconnaître), mais ça ne t'apprendra pas énormément de choses, du coup. À toi de voir. Tu n'as pas une petite nièce, ou un petit neveu ?
;o)

Lorraine 16/11/2007 12:30

Encore une fois, je ne pourrai pas parce que c'est mardi, mais dimanche... ça m'intéresse... c'est pas que pour les enfants ?

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)