Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 16:25
Parisiens et provinciaux de passage à la capitale, oyez !



Salle Gaveau
Mardi 16 octobre 2007 - 20h00
(concert éveil le dimanche 14 à 10H45)

Moss - Intrada
Mozart - Symphonie concertante,
Symphonie n°35 «Haffner»

Direction et alto, Jesse Levine
Violon, Paul Rouger


 

La symphonie concertante est un des grands chefs-dœuvre de Mozart, spécialement le deuxième mouvement. «Symphonie concertante» est le nom qu'on donnait fin XVIIIe à un concerto qui comportait un groupe d'instruments solistes (une sorte de dérivée du concerto grosso), plutôt qu'un seul, comme dans le concerto. Ici, les instruments solistes sont donc le violon et l'alto, comme vous l'aurez peut-être fort habilement déduit de la lecture du programme.

Bien entendu, les quelques-uns qui ont entendu en concert mon époustouflante version de cette œuvre en mai dernier ne pourront qu'être déçus, mais comme Jesse Levine est un grand prof d'alto réputé aux USA (université de Yale), ça devrait être pas trop mal quand même.


(PS : mieux vaut ne pas trop tarder pour les places, afin d'être sûr d'en avoir à 10 euros)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Djac Baweur 11/10/2007 18:24

>Lorraine : hé bien, heuuu... hu hu hu... Tu saiiis, c'est pas graaaave, si tu viens paaas, je t'en voudrais pas, je comprends bien, une répète de chant, c'est ballot, mais c'est comme ça, hein, vraiment c'est pas grave...
pom pom pom... (*se lustre les ongles l'air de rien*)
;o)

Lorraine 10/10/2007 21:24

Haaaa ! Encore un concert le mardi ! Je peux effectivement dire qu'après la version sublime et DEFINITIVE de la symphonie concertante que j'ai entendue dans l'amphi Richelieu (où m'a folle jeunesse et mes études de lettres m'ont conduite à siéger, précédemment, des heures, les fesses sur des bancs de bois dur, ndlr), je ne puis assister à une nouvelle représentation de cette oeuvre, au risque de me jeter dans la Seine en sortant, tant la différence m'apparaîtra déprimante et dépréciative pour le pauvre Jesse Levine, illustre inconnu qui OSE se produire en soliste dans cette oeuvre discriminante quelques mois A PEINE après l'indépassable DJAC.

(non non je veux pas fayoter, je veux juste tenter de donner une mauvaise raison à mon absence pour cause de concert le mardi, jour de ma répet de chant !)

Djac Baweur 10/10/2007 21:15

>marionette : ha ben, si cette coupe du monde n'était pas pourrie par du marketing éreintant et envahissant, je serais le premier enthousiaste sur ce blog pour le rugby !
Mais bon, entre regarder un match, et sortir avec une jolie crevette, moi je ferais vite mon choix, quand même... ;o)
Pour la chanson, tu t'es un peu plantée d'article pour commenter, mais sans ça, j'en étais sûr que ça te plaisait... ;o)

marionette 10/10/2007 16:27

au fait, la dernière chanson, je la kiiiiiiiffe sa race en moon boots. Ah maïkeule je t'aime.

marionette 10/10/2007 16:26

Y'a des chances pour que ce grand coin coin soit plus rugbyman (ouais je sais ce que tu penses, mais pense moins fort tu seras gentil) qu'autre chose mardi, donc... affaire à suivre.

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)