Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 20:59
     Bon, heu, ça va devenir répétitif, à force, mais... Encore une très jolie édition de l'émission de Zoé Varier, Nous Autres.
    Dans une école de Nogent sur Marne, TOUS les enfants apprennent le violon.

    Zoé les interroge, pour savoir ce que ça leur fait, d'apprendre le violon. Si vous êtes pas bouleversé par ça, je vous préviens tout de suite, c'est même pas la peine de revenir sur ce blog... ! 

    Ce qui me frappe d'abord, c'est leur attachement au fait que la musique, c'est quand même plus rigolo à plusieurs.
    C'est tellement éloigné de la logique soliste encore entretenue traditionnellement dans l'apprentissage de conservatoire (ça s'améliore, petit à petit, mais les traditions ont la vie dure) ! Et le fait que ce soit plus rigolo à plusieurs, ça engendre tout un tas de comportements liés, d'écoute, de partage, de découvertes...
    Mais de cela, je pouvais m'en douter plus ou moins, disons que je suis satisfait de vérifier que ça marche...

    Mais surtout, ce qui m'émerveille, c'est de constater à quel point, chez des petits de 5-6 ans, très loin de la difficulté de l'apprentissage en soi qu'on pourrait penser rebutant, quatre notes, quatre simples notes, juste les cordes à vide toutes bêtes du violon (mi-la-ré-sol), même pas jouées joliment (ça grince, forcément, quand on débute), peuvent être investies affectivement d'un pouvoir d'évocation incroyable, symbolisant toute une histoire, les familles de notes-fées, les familles de notes-sorcières, etc...
    Ça démontre de manière irréfutable (si besoin était) à quel point la musique est capable de porter l'imaginaire ; et rendez-vous compte, si des enfants sont capables de se projeter sur quatre pauvres notes même pas jolies, ce que sont susceptibles de représenter les musiques comme celles que je vous fait écouter ici, Beethoven, Stravinsky, Brahms, Debussy... Bon sang, j'en ai des frissons dans le dos quand j'y pense.

    Y'a pas à tortiller, c'est d'une grande banalité que de le dire, mais la vérité sort de la bouche des enfants.
 


(Association DRAPOS : Orchestre à l'école)  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pas avant 7 heures 27/06/2007 21:14

Bonjour Djac,Ca fait très longtemps que je n'avais pas laissé de commentaires, ce qui ne m'a empêchée de venir butiner et goûter aux plaisirs de ce blog, si délicieux.Cette fois ci  un commentaire, ou plutôt une question, sans vraiment de rapport avec le post, encore que (voir plus loin) ... car à y réfléchir je ne vois pas à qui mieux qu'à vous je pouvais poser la question.Ma petite, 8 ans tout juste, violoniste et violoncelliste (mais pas altiste, ça viendra peut être ....) , veux faire un exposé à l'école sur les compositeurs.En réflechissant à ce qu'elle voulait faire partager / découvrir à ses copains la question est arrivée : comment compose-t-on de la musique, Maman ? ... heu .... ???? silence perplexe de la maman en question ... puis euréka : je sais, je sais à qui demander ! Et me voilà sur le site de Djac.Etant bien entendu que la réponse " il n'y a pas qu'une seule façon de etc ..."  ne me conviendra pas. Je m'en doute qu'y a pas qu'une façon univoque de. Trop facile (pas de composer, de répondre ça), donc pas d'échapatoire : comment compose-ton, ou plutôt, comment Djac compose-t-il de la musique ? seule joker éventuellement possible : c'est trop perso, je ne veux répondre. . Mais une réponse ferait bien plaisir à mon petit bout de musicienne - et à moi aussi, car tout ceci est trés mystérieux ....De toute façon au passage : merci merci pour le blog.

Djac Baweur 24/06/2007 19:58

>Clopine : haaa, OK, je n'avais effectivement pas reçu le mail de jeudi (?), je viens seulement de recevoir celui d'aujourd'hui, et je comprends donc tout ! Donc, pas de panique, on reste calme, let's be zen, tout ça tout ça ! ;o)
Et c'est marrant que vous me disiez "solaire", je suis d'août, du signe du Lion... :o)
(mais ascendant poisson, genre le truc le plus opposé possible, voyez, le chieur né, quoi)

clopine trouillefou 24/06/2007 18:38

ben ,euh,n'avez-vous pas reçu mon mail de jeudi dernier ? Cela me soulagerait, voyez-vous, car je vous y faisais des confidences, et je vous avoue que votre éloignement me faisait un peu mal.je n'arrive pas à vous voir autrement que solaire, enthousiaste, énergique et fragile à la fois.bon, je vous le renvoie (mon mail de jeudi) car en ce moment, j'ai besoin de tout le réconfort possible  : regardez donc sur votre boîte e-mail "matbis" ?clo    

Djac Baweur 24/06/2007 12:55

>tidoigts : en fait, je vois pas vraiment... :o)
Mais arriver à ça au collège me paraît éminemment méritant, parce que j'ai quand même l'impression que la puissance tyrannique de la consommation (de TF1 à McDo) est redoutablement efficace, et que dès les 10/11 ans les enfant sont déjà bien "embrigadés"...

>Clopine : heuuu... heuuu... Oulààà... Y'aurait-il donc un truc que j'ai loupé quelque part ? Vous m'inquiétez Clopine ! Qui a douté que vous soyiez "fréquentable " ?
Je pige pas très bien, mais reste heureux que vous parcouriez mes pages, comme je le fais des vôtres (et d'ailleurs ça roupille, chez-vous, allez, hop hop hop, au boulot ! ;o) )
(PS : ma route n'est pas forcément si ensoleillée, savez-vous...)

clopine trouillefou 24/06/2007 12:38

OUi, cette action est exemplaire et réconfortante. Lire votre blog aussi, le savez-vous, cher Djac, et je continuerai à le lire, même si je respecte votre silence à mon égard, pour douloureux qu'il m'est, il ne vous en appartient pas moins.
A plus tard, peut-être, sait-on jamais, je ne me défends pas d'être de nouveau un jour "fréquentable", et très bonne continuation sur votre route ensoleillée.

Clopine Trouillefou

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)