Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 11:46
    Magnificience déployée des mille coloris de l'orchestre.
    Doux balancement aristocratique d'une valse délicieusement surannée, témoin d'un monde à jamais évaporé.
    Étourdissement passionné de l'amoureux éperdu poursuivant sa bien-aimée inaccessible au sein d'un bal de frou-frous rococos et de belles dames démodées.
    Romantisme flamboyant de Berlioz, enchantement infini et ensorceleur de sa Symphonie Fantastique, nous emportant irrésistiblement dans les sublimes volutes sonores d'un univers étrange de rêves oubliés et d'amour impossible.

    Et là, vous vous dites : «ouais ouais ouais, il nous a déjà fait le coup une fois, ça va bien hein, méfiance».

    Et vous avez bien raison.

Berlioz : un Bal (Symphonie Fantastique - 2ème mvt)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

isabelle 08/06/2007 23:19

Cher Djac, Dieu m'est témoin que je suis (du verbe suivre, s'entend) votre blog-à-tout-faire avec délectation, et le fait que ma fille ait décidé de faire de l'alto il y a 8 ans n'y est pas étranger. Cependant... Tout comme je suppose que vous ne cachez pas le nom des compositeurs qui ont la chance -si, si- de vous avoir comme interprète, de même, ne cachez donc pas l'origine de vos trouvailles, et donnez le lien sur lequel vous avez trouvé la terrifiante reine de la nuit, les Creusotins déchaînés [mince, j'habite en Saône-et-Loire, en plus) et [votre prochain billet d'art musical, I presume ?] la Truite............. Vous n'en serez pas moins vénéré pour autant. A part çà, parlez nous encore de votre vie de musicien : les répétitions, c'est comment ? Est-ce que vous arrivez à parler à vos voisins pendant les concerts ? Qu'est ce qui vous embête le plus ? Et encore : vous connaîtriez des super partitions pas extrêmement compliquées pour altistes qui voudraient se faire plaisir sans se casser la tête à transposer de la clé de sol à la clé d'ut ? Merci merci.

Ardalia 07/06/2007 19:41

Non, la question, c'est que le rire est toujours de mauvaise foi (ignore les aspects affectifs) et cruel. Doit-on ne pas rire? Ne faut-il se moquer de rien sous prétexte que l'on peut blesser quelqu'un?Le petit enfant dont on ne s'est pas moqué devient un adulte hyper-susceptible parce que le rire lui fait mal. Il n'a pas été vacciné par des petites doses, la grosse dose le terrasse.De mon coté, je crois que le rire est comme les bactéries, trop, ça peut tuer, pas assez aussi.Derrière chaque rire il y a une souffrance! L'enfer est pavé de bonnes intentions! Regardez Ingrid Chauvin. Ecoutez ce morceau! Le rieur rit pour survivre à sa souffrance face à la médiocrité du monde, face à sa déception... Ils sont mauvais, quoi, zut, si à la fin du moreceau on entendait un immense éclat de rire de l'orchestre, on serait sur le cul d'admiration!

maya 07/06/2007 16:40

de la symphonie au collier de nouilles....;-) Brendufat 

Djac Baweur 07/06/2007 15:20

Autre formulation : peut-on et doit-on dissocier l'aventure humaine du résultat objectif de ladite aventure ?
Ça pose plein de questions philosophiques, finalement, en creusant un peu ; qu'est-ce qui est le plus important, le but final, ou le chemin parcouru pour y arriver ?
Si c'était une harmonie constituée d'extrémistes FN, aurait-on le même amusement ou la même compassion attendrie ?
etc, etc...
;o)

brendufat (dépoétise tout) 07/06/2007 14:21

La question esthétique, éthique, psychologique et philosophique de fond est, en 3 parties, ceci  :"Faut-il fabriquer des colliers de nouilles ?""Faut-il les offrir ?""La (le) récipiendaire doit-elle (il) s'extasier sur le cadeau reçu ?"Inépuisable débat, et il n'y a pas une goutte d'ironie dans tout ce qui précède. On dirait pas, hein ?

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)