Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 18:20

"De tout temps la beauté a été ressentie par certains comme une secrète insulte"

C. Debussy



    Il y a plusieurs manières de résister à l'avancée des idéologies réactionnaires.

    Bien sûr, il va falloir être vigilants à ce qui y est dit, à ce qui est proposé en vote, vigilants à s'informer.
    Bien sûr, il faudra aussi peut-être chercher à diffuser des informations, à faire savoir, autant que possible, à décrypter l'articulation faussée entre le discours et la réalité, et l'idéologie sous-jacente.
    Bien sûr, il va sans doute aussi falloir aller dans la rue, pour faire entendre nos voix.

    Mais pourtant on oublie souvent un élément important dans le combat contre le conservatisme rétrograde : la beauté du monde, et les merveilles de la création humaine.

    On a bien vu l'entourage culturel de haut niveau autour du nouveau président élu : de Doc Gynéco à Mireille Mathieu, en passant par Michel Sardou, Enrico Macias ou Jane Manson.
    Du jeune, du renouveau, de la distinction, de l'élévation, de la richesse intellectuelle et esthétique, du raffinement, de la subtilité. Du lourd.

    Ça promet.

    Alors, chers lecteurs, je vous en prie, je vous en supplie, considérez que la défense des musiques classiques(1) est aussi un engagement politique, en quelque sorte. Que c'est une façon de défendre le Beau contre la vulgarité ordinaire. Que c'est une manière de ne pas laisser à une vieille bourgeoisie éclairée le luxe de se retrouver en cercle fermé dans des concerts de prestiges, par pure pose sociale, et de prouver qu'un certain peuple aussi sait apprécier et approcher ce que l'Homme a su produire de meilleur.

    On va vite me sortir le label dépréciateur qu'on sort toujours dans ces cas-là : élitisme !
    Mais qu'est-ce que ça veut dire, élitisme ?

    Si cela doit signifier une façon de rester entre soi avec ses hautes connaissances pour regarder de haut avec mépris touts ceux qui n'appartiennent pas au cercle, tout en faisant en sorte qu'il est le plus difficile possible d'y entrer, ce n'est pas de l'élitisme, c'est de la connerie.

    J'ai une toute autre définition de l'élitisme : une définition qui considère que non seulement, ce n'est pas honteux que de vouloir tenter d'atteindre ou du moins approcher ce qu'il y a de meilleur, mais que c'est même vital ; que ce que j'appelle "meilleur", ce n'est pas de l'ordre de la performance, mais de la beauté, de la poésie, du sensible, et donc à terme du partage et du vivre ensemble ; que ce "meilleur" possible n'est certainement pas à garder pour soi, mais à ouvrir à tout un chacun, et qu'il s'agit de faire profiter au plus grand nombre l'élévation de l'âme que confère la contemplation du Beau, plutôt que de considérer que si la vulgarité ou le divertissement sont applaudis, c'est parce que c'est ce que les gens recherchent et qu'ils ne sont pas capables d'appréhender quoi que ce soit d'autre, et qu'il serait donc légitime de les y laisser ; que parler d'élévation de l'âme, ce n'est pas fatalement un concept nébulo-religieux, mais une façon d'être à soi, d'être au monde, et de partager avec les autres ; et qu'il n'y a aucun orgueil derrière le mot "élévation", puisque, je l'ai déjà dit, on n'est pas dans l'ordre de la performance, il ne s'agit pas d'un classement, mais tendu vers un état d'esprit qui porte à l'échange, à la tolérance et au mieux-être, et qui vise à toujours aller plus loin en ce sens.

    Alors, je revendique mon élitisme.

    Et, donc, je vous en prie, je vous en supplie, laissez tomber vos éventuelles préventions, allez aux concerts, faites-y venir des gens, achetez des disques, allez écouter les orchestres ou les quatuors classiques occidentaux, les artistes classiques indiens, turcs, iraniens, que sais-je, ouvrons-nous les oreilles, faisons partager, faisons découvrir, soutenons les musiciens, ne laissons pas les belles choses se faire écraser par le rouleau compresseur de l'obscurantisme larvé, et faisons en sorte que l'émerveillement partagé devant les splendeurs de l'Art soit aussi un coin enfoncé dans l'idéologie sécuritaire, réactionnaire et fataliste qui vient de prendre le pouvoir.

(1)je parle au pluriel, pour y intégrer toutes les musiques classiques du monde.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DBardel 07/03/2008 14:00

Tu sais que t'es beau tout de Garamond vêtu ? On te l'avait pas encore dit ? Voilà c'est fait... ;-)Quand je vais te retrouver chez moi sur mon ordi sapé en vulgaire Times, ça va me bouziller mon week-end, je le sens.DB_qui_détourne_le_matériel_professionnel_à_des_fins_privées_et_après_on_se_demande_pourquoi_la_France_va_mal...

Djac Baweur 07/03/2008 13:42

>DBardel : ha ben non, tiens, je n'efface que les insultes, les pubs sauvages, et le cas échéant les doublons du à un problème technique. Mais tout le reste est rigoureusement intact, si je ne m'abuse !

'tin, je suis fier de mon petit texte quand même, il balance pas mal, zut quoi... ;o)

(et on est bien d'accord sur le prix des places ; dire que le classique est élitiste parce que cher, c'est juste faux et à côté de la plaque, un a priori ou un prétexte facile...)

DBardel 06/03/2008 22:34

Ah ben ça alors, je m'en souviens bien de ce billet... J'étais sûre d'avoir réagi à l'époque. Dis donc, Djac, t'aurais pas perdu un commentaire, des fois ?

J'avais pondu il y a quelques années quelque chose de beaucoup moins élégamment tourné, certes, mais qui abordait le même sujet. Même si je le réduisais, pour l'occasion, à son aspect bassement pécuniaire.

C'était là : http://www.signedb.fr/litisme

DB_ça_c'est_la_magie_des_sujets_qui_remontent... ;-)

Djac Baweur 06/03/2008 12:50

>christina : ça fait effectivement remonter l'article. Et vous pouvez garder la copie de la fin de l'article, ça me fait très plaisir que cet article rencontre un écho ! :o)
(votre blog est peut-être le blog le plus esthétiquement réussi que je connaisse, vous tenez le bon bout me semble-t-il. :o) )

christina 06/03/2008 10:55

Si c'est cela faire remonter l'article, alors je recommence.Pour vous dire que je me suis permise de copier la fin de votre texte afin de le mettre dans la bulle derrière le lien - c'est bien ainsi, je pense, pour donner une idée et envie de lire l'article (à condition qu'il y ait des gens assez patients pour attendre les bulles) et je ne pense pas que cela vous fâââche... mais si vous voulez un autre extrait, dites-le-moi !Merci de votre visite - j'aurai  fini très prochainement (ça fait quinze jours que je dis cela...) de rendre mon blog présentable, j'ai changé le lecteur de la mazurka - c'est mieux, sauf la teinte du cadre / à celle de ma police, mais j'ai pu afficher une image comme ça. Encore une vidéo de la chorale à mettre et rédiger la page de liens et c'est fini !Pardon, je m'étale encore et c'est hors sujet ici... au lieu de réagir à l'article, mais vous avez dit bien mieux que moi ce que je pense.alors peut-être à  bientôt  !ChristinaPS. au fait j'étais votre premier vote avant même que vous nous rappeliez que ç'avait commencé, et le premier de Brendufat aussi - heureusement qu'on a droit à plus d'un !

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)