Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 17:26
    (Pour comprendre de quoi il s'agit, lire l'introduction)
    (voir le Chaspitre Précésdent)


    Après un brunch fort agréablement achalandé pour fêter les nominations d'Arbobo et de Lelf hifi au niveau 2 (arbobo devenant trappeur, et Lelf hifi mage rouge), brunch au cours duquel Anna et Majorette se précipitèrent pour bouloter sans vergogne tous les trucs sucrés en laissant les machins au poisson aux autres, après ce brunch donc, il fut évident à nos héros qu'ils avaient une fabuleuse quète devant eux, qu'il fallaie être un peu sérieux deux minutes, que sinon ils allaient se prendre des tas de point de chieur, et qu'il fallait donc y réfléchir clairement
à deux fois.

    Et qu'en particulier, c'est à peine s'ils étaient en possession d'un canif chacun pour affronter les dangers terribles de lointaines contrées inconnues, et avec même pas le premier sou pour s'acheter  des chaussettes de rechange.    

    J'exagère un peu, mais pas loin.

    Lelf hifi nota que pour devenir mage, ça coûtait bonbon, et qu'en plus, les meilleurs bâtons de mage se trouvaient dans des échoppes spécialisées à Lyslle, parce que les bâtons de grande surface, c'est pas terrible :

au Magic-center :

    Amulette de chance Tauchiba amul-500 : 612 pèzes ;
    Amulette de chance Yahama CH45 : 740 pèzes ;
    Bâton magique Liddeule : 450 pèzes ;
    Bâton de magie Youlette Pacarde HP-001 : 680 pèzes ;
    Bâton de magie Youlette PAcarde HP-003 : 760 pèzes ;
    Bâton de magie Aipsone deluxe : 899 pèzes.
    Mon premier livre de Magie illustré (Achett jeunesse) : 64 pèzes ;
    La Magie pour les Nuls : 50 pèzes.
    Magie rouge : une magie éternelle : 78 pèzes ;
    Magie Rouge appliquée en 50 leçons (prof Dumble Dhor) : 136 pèzes.

    Anna, quant à elle, voulu faire les courses :

    la chicorée est à 2,5 pèzes le kilo, ma bonn'dame, j'vous en met combien?
    de la Tome de Vert-Glob : 2,3 pèzes/kg
    du Pierrefaible (avec de vrais vers dedans) : 3p/kg
    du Crèmenbarre à la louche : 2,1p/kg
    du Braux de Mie : 2,6p/kg
    du Gazmouflet au lait de chèvre (comprenne qui pourra) : 3,1 p/kg.

chez Décastohratlon :

    allumettes (première qualité, nouvelle formule, s'allume même sous l'humidité !) : 5 pèzes la boîtes de 100outils3b.jpgcasseroles Teyfol (en cuivre des Monts Thâgnes)
petite : 30 pèzes ;
moyenne : 50 pèzes ;
grande : 65 pèzes.
    couteau de cuisine : 18 pèzes.

    Bottes de marche Cheqoua (légère)
petit modèle (Hobbit et nain) : 60 pèzes
moyen modèle : 80 pèzes
grand modèle : 95 pèzes.
    Pour des bottes de meilleure qualité Nayk, en peau de Caribou des plaines Konskay :
petit modèle : 85 pèzes
moyen : 110 pèzes
grand : 125 pèzes.
    Bottes Adadas (ultra-légères) petit modèle : 92 pèzes.

    Manteau de pluie Chequoua : petite taille, 110 pèzes ;
    Manteau de pluie en cuir de mouton des Plaines de Thûne (chaud) : petite taille : 155 pèzes.
    Manteau de pluie Condor Slapett (chaud et très résistant, inusable) : petite taille : 180 pèzes

    Un petit arc Cheqoua : 255 pèzes.
    flêches Cheqoua : 35 pèzes l'unité.
    Petit arc Adadas (plus fiable, plus longue portée) : 342 pèzes.
    Petit arc Condor Slapett (très fiable, super longue portée, léger) : 410 pèzes.

    Cote de maille Chequoua petit modèle : 760 pèzes.
    Cote de maille Adadas petit modèle : 840 pèzes.
    Côte de maille Condor Slapett : 1030 pèzes.

    Dague courte en acier inoxidable Blakedeker : 1200 pèzes.
    Dague longue Liddeule : 850 pèzes.
    Dague longue en acier inox Blakedeker : 1500 pèzes.
    Dague longue en Teflon Terrifurigé Vilkinson : 1750 pèzes.

    Épée légère Blakedeker : 1600 pèzes.
    Épée légère avec revêtement Bifidulisé et prise anti-dérapante Vilkinson : 2000 pèzes
    Épée à deux mains Blakedeker : 2150 pèzes.
    Épée à deux mains Spécial Delux Vilkinson : 2600 pèzes.
    Hache de guerre Blakedeker : 2300 pèzes.

    Sac-à-dos Cheqoua : 76 pèzes.
    sac-à-dos Miyet : 95 pèzes.
    sac-à-dos Condor Slapett : 150 pèzes.

    Couverture de couchage Chequoua : 1 personne petit modèle : 70 pèzes
    Couverture de couchage Miyet : " " " " : 85 pèzes.
    Couverture de coouchage Condor Slapett (ultra légère, super résistante) " " " " : 100 pèzes.

    Tente de couchage Chequoua deux places unirace : 310 pèzes
quatre places : 450 pèzes.
    " " " " Adadas deux places : 380 pèzes
quatre places : 520 pèzes.
    Tente de couchage Condor Slapett (troooop bien) deux places : 560 pèzes.
quatre places : 600 pèzes.

    Une pelle Khasto : 23 pèzes.
    Une pioche Khasto : 31 pèzes.
    Piège : 45 pèzes (piège réutilisable - nouvelle technologie Alou© - les pièges Alou sont les meilleurs)
    Couteau de chasse : 60 pèzes

    Trappeur pour les Nuls : 50 pèzes.
    Trappeur : historiologie comparée et sociologie du trappeur : 58 pèzes.
    Trappeur : trucs et astuces : 54 pèzes;
    Trappeur : mystères et fascination des grandes plaines (illustré) : 63 pèzes.
    Le Guide Croquette du Parfait trappeur : 70 pèzes.

    Pendant que Glizmurck de son côté n'hésitait pas à faire le plein de bière...

    Il n'y avait de toute façon pas d'autre issue possible : la solution apparut d'elle-même dans un grand éblouissement eurêkien, une seule méthode, une seul mot d'ordre, une
seule voie : travailler plus pour gagner plus, bien sûr !

    Bien entendu, il fallut faire preuve de pédagogie, afin que nos héros comprennent qu'il fallait faire preuve de flexibilité dans un monde ouvert et moderne tel qu'Ameerone : Lelf hifi passa, par exemple, une nuit au poste, après s'être injustement et naïvement révoltée contre le système, mais ce fut pour son bien, et elle retourna bien vite dans l'acceptation d'un ordre juste (1).

    Il fallait donc que nos héros gagne leurs pèzes à la sueur de leur épée, afin de s'équiper comme des vrais pros, avant d'aller courir l'aventure contre Dieu sait quoi. Et pas en faisant la plonge pour deux pèzes de l'heure, non, il fallait à nos héros un vrai travail, digne de leur exceptionnelles qualités qui n'attendaient que ça pour s'exprimer dans leur pleine étendue que le monde entier il allait voir ce qu'il allait voir.

    Brendufat, esprit pratique, se rendit illico à la taverne, non pour écluser godet sur godet comme pourrait l'insinuer de mauvaises langues, mais bien pour aller à la pêche aux renseignements.PT001618.jpg
  Bavassant innocemment avec le patron, voilà ce dernier qui finit par lui dire :
    «Shâr-Kaûzy ? Ha ha ha, vous avez le mot pour rire, mais méfiez-vous avec ce genre de blague ironique, certains pourraient mal le prendre.
    Shâr-Kaûzy est mort et bien mort, avec toutes les horreurs qui vont avec, tant mieux pour tout le monde, mais par ici il ne fait pas forcément bon de rappeler de si mauvais souvenirs, les séquelles sont encore grandes, vous savez, même soixante après.
    Boah, sinon, si vous voulez du taff qui rapporte pour des aventuriers comme vous, vous avez le panneau des petites annonces là-bas au fond, en général y'a toujours des trucs intéressants...»

    Les annonces en question étaient au nombre de 5 :

    - "récolte des schumrtz : 14 pèzes par jour/1 mois de récolte/contactez la coopérative de Poalodoix"

    - "envie d'aventure ? mission urgente ! forte récompense assurée ! Et je veux pas des mous du genou ! contacter Ramirez, demander au patron!"

    - "12 000 pèzes à se faire si t'as ce qu'il faut où il faut. Contacter Rastopoupolos au Chien qui Fume"

    - "chouette récompense pour travail facile ! occasion à saisir. Contactez Hubert Charles Barnabé Gazoulo de Vinlepi"

    - "mission délicate. Forte récompense. C'est du sérieux. Plaisantins s'abstenir. Demander Robert Bluefiat  au Château de Pretigueurl"


    Après avoir eu connaissance de ces annonces, Clem Quenelf prit vaillamment les devants et se rendit au château de Pretigueurl, où l'intendant du château lui tint à peu près ce langage :
    «Pour l'annonce ? Mais, heuuu, vous êtes seule ? Non parce que c'est pour une tâche délicate, qui, je le crains, ne pourra être menée à bien par une Elfe seule comme vous. Si vous pouvez regrouper autour de vous un groupe solide, là, pourquoi pas. Monsieur Bluefiat m'a parlé d'une récompense de 15000 pèzes.»

    Nos héros se décidèrent donc à se rendre en la superbe demeure de ce noble monsieur Bluefiat (vraiment ce nom mais quelle trouvaille d'humour pur).
    Intimidés par les grandes tapisseries de grand prix ornant les murs et par les dorures décorant des colonnes de marbres simples mais de bon goût, ils s'avancèrent à pas comptés dans les couloirs du château, précédés de l'intendant qui les menait vers le bureau de monsieur Bluefiat (mais qu'est-ce que c'est drôle tout de même).
    Celui-ci les accueillit d'un regard franc et d'une poigne ferme, les fit s'installer dans les grands fauteuils faisant face à la lourde table partageant la pièce en deux, se cala dans le sien, mit les coudes sur la table, rejoignit les extrémités de ses doigts, et s'exprima :
    «Parlons peu, mais parlons bien.
    Vous ne me connaissez peut-être pas, mais j'ai fait fortune dans la chicorée. Je suis le plus grand exportateur de chicorée du Vert-Glob.
    Mais je suis aussi un grand amateur d'Art. Vous n'avez pas été sans remarquer, je pense, les tapisseries qui ornent les murs de ce château : ce sont toutes des tapisseries de Maître.
    Hé bien, sachez qu'il existe une tapisserie de grand renom, probablement une des plus chères d'Ameerone, tissées par Van Monoir, un des plus grands tisseurs de ce siècle.
    Cette tapisserie, c'est  ce sale type de Pat Deuvihedjen qui l'a acquise de la manière la plus honteuse qui soit, en arnaquant une honnête famille qui possédait cette tapisserie sans savoir de qui elle était, et qui la garde dans sa forteresse Peyssdekhon.
    Donc, la chose est simple : je veux cette tapisserie, quitte à la voler.
    Votre job : aller la chercher.
    Votre récompense : 15000 pèzes, dont 2000 d'appoint tout de suite.
    En cas de problème ou en cas d'échec, je nierai avoir toute relation avec vous.

    Alors ? »


    Alors ?




(1) Comment ça, quelles allusions ? Ho et puis quoi, j'ai pas envie de voir mon blog fermé, zut ! Je prépare mon après-6 mai, moi, hein !


  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Glizmurk, c'est nain-portequoi ! 03/06/2007 14:21

Parce que c'est les miens, et qu'en fait dans la vie, chuis pas un nain mais quelqu'un de sensible : j'ai besoin de reconnaissance. Et puis quand même, hein, ils sont vachement bons, quand même hé hein ho.Ensuite, ça pourrait être vu comme un hommage, l'effort fait d'un rite d'interaction sociale, pour s'intégrer dans cet espace communicationnel débridé.Enfin, si personne ne les relève, ils resteront à terre. Ça se fait pas.

Djac Baweur 03/06/2007 13:36

Glizmurck : "de faire des bides que personne ne relève"
Mais as-tu donc oublié sur quel blog tu te trouves ici ? Mais enfin, un bide au milieu de tant d'autres, comment veux-tu que ça se remarque en particulier ?
;o)))

Glizmurk, c'est nain-portequoi ! 03/06/2007 11:00

Certes, j'avions vu. Mais quand même, j'avais envie de parler. Une sorte de posage de jalons pour le prochain chapitre.Et une occasion pour moi de faire des bides que personne ne relève, "même pas Jean-Pierre Pernault", comme dirait l'autre. "hara qui rit", quand même, hein.

Djac Baweur 02/06/2007 21:16

Votre enthousiasme participatif fait plaisir à voir, et réchauffe mon petit cœur de MJ esseulé, mais j'ai le regret de modérer vos ardeurs : ce chaspitre est fermé... Les décisions sont prises, voilà, tant pis, c'est comme ça.
Donc, concentrez-vous et gardez votre énergie pour le prochain Chaspitre !
:o)

brendufat (les nains m'étonneront toujours) 02/06/2007 20:11

Il a tout compris que c'en est presque vexant ! On est au moins deux à se dire que YellowDeudeuche, s'il est plein aux as, n'est pas forcément un enfant de choeur.Quelqu'un a une idée pour se tuyauter ? Pas toujours les mêmes qui vont se faire remarquer à la taverne, zut !

Carnet

 

Visiteurs
Dont en ce moment

 

Mon autre blog (projet BD)